Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Publicité mensongère …

Les Républicains

Changer l'étiquette pour effacer les mauvais souvenirs, les zones d'ombre et les casseroles du chef de la bande organisée … La belle opération de passe-passe que voilà ! Elle ne trompe personne mais assure des heures d'antenne pour permettre la résistible ascension du Gnafron de la droite revancharde. Il est vrai qu'avec Guignol aux manettes, ses chances n'ont jamais été aussi grandes de laver l'affront fait à son orgueil !

Publicité mensongère …

 

Mais qui tire les ficelles de cette farce ? Qui est le montreur des marionnettes ? On peut se le demander et s'interroger sur la qualité du scénario. Tant qu'à faire, il eût fallu changer non seulement tous les noms de nos chers partis, englués dans la consanguinité sociale, l'absence de renouvellement générationnel et les innombrables scandales.

 

Puis-je apporter ma contribution ? J'ai comme un doute. Le bon peuple ne préoccupe guère ces élites du mépris et de la hauteur. Enfermées dans leurs Tour d'ivoire, elles ne savent rien du pays réel qui constate, navré, que le changement de cap de l'opposition gouvernementale s'effectue à tire-d'ailes. Le bon futur (et)ex-président prenant un jet privé pour rallier Le Havre tandis que les militants sont condamnés aux sandwichs. À trop les habituer au nid douillet, ces drôles d'oiseaux tournent le dos à la basse-cour ...

Publicité mensongère …

 

La belle République que voilà qui se prend pour une monarchie de droit coquin. Pire encore : l'Icare de la droite organise un concert de sifflets quand ses rivaux intimes viennent au perchoir lancer quelques trilles. Et les braves militants de battre des ailes à tout rompre quand leur champion monte sur sa branche pour montrer à tous que son ramage et son plumage sont ce qui se fait de mieux dans le pays … Le petit homme, perché sur ses ergots, n'a pas oublié que le coq est emblème national.

 

Il est vrai que, sur le tas de fumier d'en face, c'est la désolation. Ils ont un coup dans l'aile nos bons merles socialistes. La plume terne, le bec tombant et l'œil si vitreux que même le Panthéon n'a pu voler à leur secours. Curieusement, ceux-là s'accrochent à leur nom comme la poule au pot au panache blanc d'Henry IV. Nous baignons dans les noms trompeurs et l'étiquette mensongère.

 

Les uns sont aussi peu Socialistes que les autres sont véritablement Républicains. Ils sont, tous les deux, mêmes avatars d'une même ambition strictement personnelle, à faire de la prévarication et du pouvoir une profession à vie, une rente confortable et sans risque. Ils ont simplement bifurqué dans deux poulaillers différents à la sortie de leurs grandes écoles. Drôles d'oiseaux que tous ceux-là qui n'ont que la République, la Démocratie en bouche et qui, à la première occasion, fientent sur le suffrage universel.

Publicité mensongère …

 

La bande à Gnafron fait main basse sur l'idée de République. Les restes désolants de l'armée de Flamby en pleine retraite sautent comme des cabris en se disant de gauche. Pour les deux, l'effet placebo ne trompe plus personne. Le mensonge est devenu leur seul mode d'expression. Reconnaissons leur qu'ils n'ont pas le monopole dans cette spécialité toute française et que la volée de Corneilles du Front familial parvient à suivre le rythme. Dans cette volière, comme dans les autres, famille ou pas, on ne s'épargne nullement les coups de becs !

 

En attendant le pays va mal, le chômage bat des records, les emplois industriels partent à l'étranger, la culture est sinistrée, l'école pareillement et plus encore, l'armée fait la manche, la police le pied de grue devant des personnalités à protéger, la presse se prosterne devant les oiseaux de bon augure qui promettent, depuis des lustres, des lendemains qui chantent qu'on ne voit jamais venir.

 

La justice ferme les yeux, autorise le parti de Gnafron à faire main-basse sur le concept de République sans même rappeler à ces honteux usurpateurs qu'ils ont la mémoire bien courte ! Nous voilà flanqués d'un parti à l'américaine. Nous avions déjà les primaires : vaste escroquerie fomentée par ceux qui se prétendent indûment de gauche ; voici que leurs rivaux estampillés viendront nous vendre la même saloperie.

Publicité mensongère …

 

La belle manœuvre que voilà qui distille insidieusement l'idée que les deux seuls véritables candidats sont les vainqueurs de cette foire des vanités individuelles (dans l'hypothèse de la réitération des primaires côté PS). En

dehors des partis, pas d'émergence possible d'un souffle nouveau, d'un candidat honnête et débarrassé de la logique nuisible des appareils.

 

Je n'ai qu'une envie :voler dans les plumes de ces prétentieux, de ces margoulins, de ces pauvres marionnettes qui, au bout du compte, n'ont aucune prise sur le réel. Mais qu'importe mes agitations frénétiques, je n'ai une fois encore rien compris. Je les prenais pour de drôles d'oiseaux : ce sont des rapaces qui vont fondre à leur tour sur le pays ! La République les appelle ; ils vont savoir convaincre pour se servir ….

 

L'Arrêt-publiquement leur.

Publicité mensongère …

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L. Hatem 04/06/2015 10:25

Ben... si le PS devient "Les Democrates" ça va... on est sauvés !
Plus sérieusement je compte alles voter a leurs primaires pour donner sa chance a Juppé et diminuer celle de Sarko...

C'est Nabum 04/06/2015 11:09

Figer à l'infinitif pardon

C'est Nabum 04/06/2015 11:09

L Hatem

Je sais d'autres honnêtes gens qui comptent faire de même, effarés qu'ils peuvent être du retour de la crapule intégrale ...
Quant à moi, je ne compte pas plus participer à ces primaires qu'aux précédentes car c'est figé à jamais le débat politique entre ces deux mafias