Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Du passé faisons fable rase ...

Le Capitaine et la sirène !

Un bien étrange capitaine

Ne cesse d'aller et venir

Faut-il qu'il ait bien l'âme en peine

Pour ainsi ne jamais sourire

L'œil collé à sa longue vue

Il porte le regard ailleurs

Ses passagers restent inconnus

Pour ce curieux navigateur

Il cherche au loin une sirène

Un signe aimable du destin

Fera d'elle à coup sûr sa reine

Elle lui accordera sa main

Sa goélette fend les vagues

Il se prend pour Poséidon

En voilà une belle blague

Lui qui est bien pis que démon

Dans la barque les oubliés

Espèrent un tout petit regard

Qu'il cesse de les ignorer

En les conduisant au hasard

Du passé faisons fable rase ...

Car ce vieux loup de rivière

Reste sourd aux plaintes à son bord

Il entend l'appel de la mer

Sûr et certain mille sabords

Tournant jusqu'au bout de la nuit

Sans nul souci de ses clients

Il espère un signe fortuit

De la princesse à son galant

La sirène hélas ne vient pas

A d'autres chats à fouetter

Le Capitaine en grand tracas

Devra encore s'en passer

A l'aube enfin toute transie

La troupe s'en revient au port

Les pauvres gens sont bien punis

De s'être embarqués à son bord

Un bien étrange capitaine

Ne cesse d'aller et venir

Faut-il qu'il ait bien l'âme en peine

Pour ainsi ne jamais sourire

Du passé faisons fable rase ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L. Hatem 19/07/2015 08:23

Mais quelle sirène voudrait d'un capitaine crochet et borgne ? A terre il aurait eu plus de chance... les vraies femmes ont ce qu'il faut sous la ceinture ! :-))

C'est Nabum 19/07/2015 08:29

L Hatem

Pourtant ce capitaine plait aux femmes à moins que ce ne soit son parfum d'aventure qui les séduise !

Laure 18/07/2015 10:20

Le capitaine courbé s'est redressé cette fois-ci , redoutant peut-être que ses passagers méprisés , abusés , médusés( comme sur le radeau ) ne lui bottent ses respectables arrières . Qu'il se rassure, les gens ne sont pas aussi malavisés que lui ! Il peut continuer à faire ses ronds dans l'eau, des ronds de jambe et le dos rond devant les puissants en restant comme deux ronds de flan face à leur gloire, gagner en paix ses ronds grâce à ses rodomontades . Ne troublons pas ses ronronnements , nous les empêcheurs de tourner en rond, les ronchons de service.

C'est Nabum 18/07/2015 10:41

Laure

Vous devez savoir que tout ceci n'est que fable ou bien château de sable.

Cela finit toujours par s'écrouler.

kakashisensei 18/07/2015 08:23

Un rêveur maudit ...

Laure 18/07/2015 11:58

L'illustration est bien rigolote !

C'est Nabum 18/07/2015 08:52

kakashisensei

En tout cas il est pour l'heure le maître des lieux et me fait vivre un cauchemar absolu.

Mon amertume s'exprime ainsi par quelques fables qui feront du passé table rase. Il faut clore un chapitre qui fut illusoire et tourner une page qui restera blanche.