Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Le chêne ou le Roseau

Spécial Festival de Loire d'Orléans

Le chêne ou le Roseau

Tout ce qui ne tue pas, rend plus fort !

Le chêne ou le Roseau

On le croyait fort comme un chêne

Il a ployé comme un roseau

Quand les vents mauvais se déchaînent

La vie peut tomber en lambeaux

 

 

Ami, reste parmi les tiens

Nous avons tant besoin de toi

De ces émois qui font du bien

Cette présence qui est loi

Le chêne ou le Roseau

On le croyait fort comme un chêne

Il a ployé comme un roseau

Lourde des vents qui se déchaînent

Sa vie est devenue fardeau

 

 

Le passé est encore présent

Anecdotes qui font sourire

Souvenirs qui sont si vivants

Un futur encore à venir

Le chêne ou le Roseau

On le croyait fort comme un chêne

Il a ployé comme un roseau

Malgré les vents qui se déchaînent

Sa vie est restée son radeau

 

 

Le mauvais sort va s'envoler

Les nuages vont disparaître

Et ton bonheur va s'imposer

Pour une vie qui va renaître

Le chêne ou le Roseau

On le croyait fort comme un chêne

S'il a ployé comme un roseau

Et bien que les vents se déchaînent

Sa survie est notre cadeau

 

 

Merci la vie, merci encore

Cette lutte t'a fait vainqueur

Ainsi sur ces quelques accords

On pourra te chanter en chœur

Le chêne ou le Roseau

Tu te croyais fort comme un chêne

Tu as ployé comme un roseau

Mais c'est bien toi qui nous entraînes

Sur ce magnifique adagio !

Le chêne ou le Roseau

Photographies de Christian Beaudin

 

Merci à lui

Le chêne ou le Roseau

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article