Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

La dame qui regarde les informations.

La lucarne n'est pas si magique que ça ...

La dame qui regarde les informations.

Toute la misère du monde !

 

J'ai laissé traîner mes oreilles auprès d’un groupe de femmes en grande conversation. Elles sont affairées à une tâche répétitive qui occupe les mains et laisse libres la langue et l’esprit. Elles ne se privent pas du plaisir de deviser de choses et d’autres, au gré du curieux cheminement que prennent souvent les dialogues qui s’entrechoquent au fil des mots. Je m’approche pour ne rien manquer ; ma curiosité étant sans pudeur.

 

Parmi les retraitées qui conversent ainsi, il en est une qui a pour sujet du jour, les reportages qu’elle a vus dans les journaux télévisés et les émissions d’informations. Je l’écoute, attentif, amusé parfois, souvent étonné voire sidéré. Elle semble porter toute la misère du monde elle qui, une heure durant, fait le tour de toutes les calamités qui nous entourent.

 

Je ne vois pas en elle un désir morbide de regarder les autres souffrir ; bien au contraire, elle est compatissante, attristée et sincèrement émue par ce qu’elle a pu voir. Elle en rend compte avec justesse, en saisissant bien les enjeux et le contexte de ce qu’on lui a montré. Me voici informé moi aussi, alors que depuis si longtemps, j'avais renoncé au choc des images , préférant l’analyse au sensationnel.

 

Je devine à quel point elle est affectée par la succession continue des catastrophes et des périls dont elle nous repaît.Nous l'indiquent son dos courbé, sa voix grave et son ton larmoyant à l’évocation interminable des périls, menaces, conflits, calamités , désastres et autres manipulations dont elle nous abreuve avec tant de complaisance.

 

Plus elle parle, plus elle déroule la litanie des détresses en tous genres, plus je compatis, non pas à l’état d’une planète pour laquelle je demeure impuissant, mais pour cette femme qui supporte, à elle seule, tout ce fardeau morbide. Elle souffre de voir tant de misère, elle compatit, elle partage, elle porte une croix bien trop lourde pour elle.

 

Et elle ne cesse d’en rajouter : les paysans du Laos expropriés pour que se construisent d’immenses barrages hydroélectriques, les réfugiés perdus en mer, les enfants qu’on fait travailler dans des conditions épouvantables, les trafics d’organes, les attentats, les femmes battues … La liste n’est pas exhaustive : elle est à l’affût de tout ce qui vient noircir l’existence de ses frères, les humains.

 

Je devine ses nuits, ses pensées, ses réflexions, une fois l’écran enfin silencieux. Elle a ingurgité une dose de malheurs incommensurable ; elle a besoin de nous faire partager le fardeau de son indignation, de son impuissance à modifier le cours terrible des événements. La vie, au travers de ce prisme effrayant, est insupportable ; je la devine outrée, mortifiée, épuisée parfois, devant tant de détresses lointaines.

 

Comment lui venir en aide ? Comment lui faire comprendre que refuser de regarder un tel spectacle en boucle, ce n’est pas de l’indifférence mais une saine protection face à la noirceur des temps. Elle me fait peine ; elle est envoûtée par le spectacle pitoyable d’une planète qui a fait de la déliquescence et de la souffrance un spectacle édifiant. Ceux qui font métier d’exposer images et commentaires s’interrogent-ils sur l’effet qu’ils font à ces gens seuls, en proie au cauchemar de cette sombre réalité évoquée en boucle ?

 

Naturellement et c'est heureux, tout le monde n’agit pas ainsi. Cette femme pourtant ne me semble pas être la seule à ingurgiter de manière massive ces images. Quelle est la part de responsabilité des programmateurs ? Parviennent-ils à donner suffisamment de distance pour que les images ne soient pas cause de troubles ? Le commentaire permet-il la mise en perspective ou n’est-il destiné qu’à faire de l’audience en forçant sur la dimension spectaculaire ?

 

J’ai comme un doute. Même plus qu’un doute d’ailleurs. Je suis persuadé que l’effroi est devenu spectacle, qu’il fait vendre des lessives et des couches-culottes et que, face aux lois du commerce, la santé mentale des téléspectateurs ne pèse guère lourd. J’ai plaint sincèrement cette femme ; j’imagine que c'est , faute d'autres choix, qu'elle passe un temps si considérable devant la lucarne noire de notre société et, qu’à l'instar de tant et tant de personnes seules ou isolées, elle subit, un peu contre son gré, ce lavage de cerveau. Le mouvement est si profond que rien ne changera désormais cette pratique si commode. Car à vrai dire, il est bien plus facile de s’horrifier de la misère du monde que de se donner tous la main pour la réduire par des actions concrètes.

 

Mais rassurez-vous ; les informations et les télévisions ne sont pas là pour cela. Ce monde, tel qu’il est, est parfaitement conforme à leurs intérêts. Les médias de cette sorte se satisfont d’impressionner sans jamais essayer de libérer la pensée pour que nous songions à un monde meilleur !

 

Castastrophiquement sien.

 

 

La dame qui regarde les informations.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ourale55 23/04/2016 12:06

Il est regrettable que cette dame n'est pas le réflexe de couper sa TV et de prendre un bon livre pour se libérer le cerveau quand il pleut ou fait gris.
Il y a aussi de belles balades à faire quand il fait beau ... La vie n'est pas faite que de catastrophe ...
Il faut aussi savoir s'ouvrir à ce qui est beau, tout à côté de soi.
Je n'ose même pas imaginer ses nuits qui doivent être angoissantes et pour dormir, je pense qu'elle doit absorber un somnifère.
Il est bien dommage de ne s'intéresser qu'à ce qui est stressant !
La vie est belle, il suffit de vouloir vivre sereinement et éliminer ce qui stresse et que nous ne pourront malheureusement pas changer !

C'est Nabum 24/04/2016 07:15

Ourale & Anatolie

Il est temps de fermer le poste

C'est Nabum 23/04/2016 12:34

Ourale55

C'est curieux, je partage tout à fait votre avis alors qu'un autre lecteur m'a moqué, me priant de cesser de penser à la place des gens

J'ai perçu une grande détresse chez cette femme, mais il semble que s'occuper des autres soit devenu grande faute dans cette contrée

anatolie 22/04/2016 10:31

Et puis même les films , même. Faut trier : Tenez à la télé hier , le soir , je voyais un film , une histoire de meurtre , j 'ai dormi entre deux mais il y avait un gosse , deux je me demande, perdus , assassinés, retenus , prisonniers ? Et moi j 'ai rêvé du coup , que j 'avais perdu DEUX GOSSES . Ne pas passer des films comme cela s'impose !

anatolie 23/04/2016 13:34

C 'est gentil , nabum , de me demander de parler de cette expo .

j 'expose ici chez moi en mai , trois jours puis sur rendez - vous , sans les institutions, c'est le désert d'ailleurs ici , même la DRAC ils connaissent pas dans les mairies , une trentaine de toiles ,
sur chutes de sacs de jute , l 'amour du jute ! qui , repeintes de blanc laissant au séchage apparaitre de façon imprécise certes , les écritures et marquages imprimés, m 'ont invitée à faire apparaitre d'autres écritures , on les désignera alors d'imaginaires mais elles me parlent et évoquent, travaillées , des mondes réels lointains et après coup en témoignent ( à mon avis ! )
et puis des peintures sur support conventionnel , toiles sur chassis , acrylique et encres .

C 'est une aventure car je m 'écarte complètement de l 'idée et de la REPRESENTATION qui était mienne auparavant en couvrant d'abord ma toile - je n 'ai pas l 'angoisse ni de la page blanche, ni jamais eu le trac les rares fois où j 'ai joué sur scène , ni une appréhension du geste . j ' y vais et je fais . Je remplis .
Ensuite je reviens cherchant la sensation , un équilibre , que quelque chose se dégage . Il m 'est arrivé de partir de projections d'images de photos ou de tissus mais j 'ai la chance que ma projection soit floue , pourquoi ? et de là je transforme , c'est intéressant .
ou bien il y eut la découverte des verseurs de tube et de bidons pour tracer des gestes , écrire en fait . C 'est lyrique .
. Aux environs de la Toussaint j 'ai réalisé les plus beaux ( pour moi )
On m 'a dit que je travaille sur la trace . pensez avec cet âge et l 'avenir !
et que mon travail est poétique et soulève des mondes.

Je le voudrais bien .f je tiens la peinture pour être spirituelle et matière . j 'ai vécu avec un très grand peintre ( etranger mal venu et mort en plus , " né sous une mauvaise étoile " me dit on à sa mort jeune) mais quand je ressortais une peinture de lui des années plus tard elle vivait encore comme neuve et rayonnait . C 'est de là que j 'ai pensé que la peinture est esprit - matière . C 'est fabuleux ! et touchant . Ca ne se dit pas beaucoup je crois .
. " Il faut 10 ans pour faire un peintre " disait mon ami , moi je pensais que de regarder c'était peindre , les lignes de force des paysages , je vivais à la campagne dans le Nord et voyais les lignes du paysage au Maroc . L 'énergie de la terre . Zola , Cézanne . ont du voir cela . Je me console en pensant qu 'ils ont tous deux vécu à Aix ( Je vis en Provence )

voilà c'est un peu long .
Je ne puis déposer ici d'images de photos mais on peut en voir quelques unes sur le blog à l 'obs
derrierelemiroir.blogs.nouvelobs.com ou davantage sur twitter à mon nom
ANNE MARIE TRAN

Merci nabum pour ta saine curiosité qui m 'est l 'occasion de formuler .

C'est Nabum 23/04/2016 06:31

Anatolie

Parlez moi de votre exposition
C'est bien plus utile que cette maudite télé

anatolie 23/04/2016 03:15

Ah oui , il FAUT CHOISIR . SUR . Mais faudrait que j 'apprenne à commander mes chaines . Ca vaut l' coup ? Je suis perplexe . Ce soir je suis trop occupée . je ne l 'ai pas allumée ; je prépare mon expo . les invits . C 'est intéressant , je me suis surprise à tout déballer comme jamais en écrivant aux gens invités . Ca choque de parler vrai mais ça fait du bien et même aux directeurs d'Institutions j 'ai ECRIT et sans télé ! De toute ça peut pas aller pire alors - autant dire - Il y avait un temps béni où les choses se disaient . On a tout gardé ramassé et on a même oublié qui on a été . L ' OUBLI c'est l 'ENNEMI DE L ' HOMME !
et pour dire pas besoin de télé .
C 'est pas vrai ?

C'est Nabum 22/04/2016 10:42

Anatolie

les films relèvent du choix du spectateur
Il faut sans doute apprendre à faire sélection

L. Hatem 22/04/2016 09:25

Oui, mais comment présenter l'info sans images choquantes ?
Depuis que les caméras existent nous pouvons voir toute la misère du monde... et encore, lorsqu'il le faut, les visages ou les scènes macabres sont flouées... au moins en France !
Si une chaine refuse de mintrer tel quel, une autre le fera à sa place...

anatolie 23/04/2016 15:32

Le problème de l 'image c'est qu 'elle vous envahit mais ne sommes nous pas avides d'images tels des anthropophages que nous sommes encore ?
Pour ma part je me méfie de toute exploitation pire présentation médiatique des " évènements " de l 'actualite et pour avoir vécu une expérience de plein pied qui d'ailleurs nous couta cher . c 'est pourquoi je m 'en rappelle :
voici :
A une époque , il y a une bonne vingtaine d'années , la télévision présenta la ville de Tourcoing à feu et à sang . C 'est du moins ce que ldes infos je retirais . Ca tombait mal pensai je car nous avions rendez vous avec la conservatrice du musée en rénovation . Me fiant aux images choc de la télé , j 'annulais le rendez vous et n 'en eus jamais plus . Or des années plus tard , un résident de ce quartier CHAUD et SURVEILLE , CERNE par les CRS m 'apprit que ce n 'était qu 'une rue qui était bloquée à l 'entrée où EFFECTIVEMENT une camionette de cRS stationnait en permanence pour surveiller la maison en question . C 'est digne de Paris Match qui avait invente le concept : frapper par l 'image
et l 'image frappe plus que la simple nouvelle .
Une séquence image amplifie toujours . Elle joue sur l 'émotion et le sentiment mais VOUS ENTRAINE .
Juste au dessus je réponds à nabum qui m 'invitait à parler de mon expo ; Il s'agit en fait de la même chose ;; l 'image entraine, fait signe . A chacun de ne pas être dupe .

ourale55 23/04/2016 14:56

L. hatem ... Ne vous posez plus la question et ne regardez plus laTV.
Elle ne sait que montrer des horreurs aux information ... On a pas besoin d'image quand on explique ce qui est arrivée.
Il faut ne garder, dans son regard et dans sa tête, que de belles choses du quotidien.
Bon week end en souhaitant que vous voyez pleins de belles choses qui vont feront rêver mais pas dans le monde de l'horreur.

C'est Nabum 22/04/2016 10:48

L Hatem

C'est une vraie question
Cependant l'image n'est pas essentielle, l’analyse manque cruellement