Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Le bec dans l’eau

Le voyage du Tacon ne tournera pas en queue de poisson ...

Le bec dans l’eau

Deux individus peu recommandables à première vue, deux Traîneux de grève et de rivière s’en vont au fil de l’eau pour partager leur passion fluviale auprès des riverains qui seront sur leur passage. Durant ce mois de navigation qui les conduira de Saint Loup sur Allier jusqu'à Mauves sur Loire, ils ne demandent rien que le partage d’un repas ; les rivières qui leur serviront de chaperons seront leur seule préoccupation.

 

Un précédent billet a été envoyé en mars comme une bouteille à la mer. Des municipalités, des offices de tourisme ont reçu, eux aussi,ce message si peu contraignant : « offrez-nous un repas et Le Bonimenteur contera pour vous et vos concitoyens ». Que pensez-vous qu’il advint ? Rien, naturellement. Aucune réponse : on ne s’embarrasse pas de courtoisie dans ce beau pays.

 

Fort heureusement, quelques lecteurs, quelques amis ont relayé le message et, sur le parcours, des gens se sont signalés pour profiter de l’aubaine et venir avec un panier à provision vers les deux Robinson. Curieusement, il semble qu’il y ait une géographie de la générosité, il faut, à deux exceptions près, passer Orléans, pour recevoir des réponses. Plus on s'approche de l’ouest, plus la générosité s’impose.

 

Je m’interroge. Y aurait-il quelque machination dans ce silence du haut de notre Loire. ? J’ose croire que les désaccords qui ne manquent jamais de survenir dans le monde des gens qui vont sur l’eau ne sont pas responsables de cette curieuse indifférence. J’espère que la raison l’emportera afin que nous ne mourions pas de faim durant notre avalaison.

 

Le Voyage du Tacon, puisque c’est ainsi que se nomme notre périple, ne mobilisera pas les médias. Nous ne sommes rien qui vaille et, sans doute, presque personne au regard de la notoriété, seul système de référence qui mobilise les organes de presse. Pourtant, l’aubaine est grande de trouver en la circonstance un papier original à écrire, un cliché pittoresque à proposer à la curiosité du lecteur. Mais encore faut-il avoir l’envie de se remuer pour deux quidams ordinaires : deux personnages qui ne font que brasser l’air et les flots.

 

J’ose croire que le grand réseau des amis de la toile va suppléer à la carence des organes d’information. Partagez notre cheminement, signalez votre présence sur le parcours, guettez la relation de ce périple qui ne manquera pas d’alimenter mes blogs et mes pages Facebook. Si vous êtes riverain d’Allier ou bien de Loire, faites-nous signe, que nous nous arrêtions pour vous livrer un conte, une fable et quelques sourires.

 

La convivialité, nous y croyons ; nous allons mesurer la capacité de nos amis connus ou inconnus à sortir de chez eux, à venir à la rencontre de deux vagabonds sur l’eau. Nous ne serons pas toujours très présentables, c’est inévitable. Les conditions matérielles ne seront pas optimales mais de grâce, ne jugez pas les gens à leur mine, ouvrez vos cœurs et vos oreilles. Une petite veillée contée au bord de l’eau, ça ne se manque pas !

 

Le bec dans l’eau

Sachez que nous n’avons sollicité aucune subvention, que nous ne voyageons pas patronnés par une marque quelconque ou une société de bienfaisance. Nous croyons encore à la possibilité des individus à se mobiliser pour des choses sans importance, pour un petit plaisir minuscule, pour un partage équitable, pour un moment d’échanges et de confiance. Nous sommes bien naïfs et beaucoup ont raison de se gausser de nous.

 

Par contre, si vous faites partie de ceux qui se refusent à fermer leurs cœurs et leurs portes, qui se refusent à croire que l’homme est un loup pour l’homme, profitez de l’aubaine pour regrouper vos amis afin de leur donner rendez-vous en bord de rivière. Autour d’un feu de camp ou d’une nappe à carreaux, de quelques bouteilles et de jolies victuailles ; contes, fables et histoires vous seront octroyés avec un grand sourire et un immense plaisir.

 

Laissons les gens importants nous mépriser joyeusement. Ceux-là voyagent en grande pompe, ont besoin d’un tapis rouge et de projecteurs pour faire savoir qu’ils déplacent de l’air. Venez à notre rencontre ; je vous assure que ce moment partagé sera agréable et que nous ne mesurerons pas notre temps pour vous êtes agréables. Et, si par bonheur, vous aviez envie de faire un petit bout de chemin avec nous, trouvez embarcation à votre convenance et partagez notre folie d’eau douce. Le parcours est indiqué ci-dessous. Faites nous signe par mail : « c.est.nabum@gmail.com ».

 

Quant à ceux qui veulent nous mettre des bâtons dans les roues, nos canoës en sont fort heureusement dépourvus. Ne perdez pas votre temps ; nous ne faisons que passer sans faire de vagues. Nous n'avons pour seul moteur que nos bras et notre envie de profiter du spectacle magique de nos rivières. Venez à nous, nous passons près de vous !

 

Taconnement vôtre.

Un lien indispensable

http://www.my-loire-valley.com/2016/04/voyage-tacon-projet-insolite-val-de-loire/

Le bec dans l’eau
Le bec dans l’eau

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article