Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Roanne comme si vous y étiez.

D’un Liger club à l’autre

Roanne comme si vous y étiez.

Embarquement immédiat.

 

 

Le Liger Club est une association qui regroupe des amoureux de la Loire et de la vie. Il y a ainsi une quinzaine de structures, essentiellement réparties sur le cours de notre rivière : Sainte Eulalie – Bourbon Lancy – Roanne – Sancerre – Orléans – Blois – Tours – Saumur – Nantes, sur les affluents : Chinon – Vichy mais également à Paris et La Baule. Le but est de promouvoir des actions culturelles autour de la Dame Liger tout en entretenant des relations amicales entre les membres.

 

Le Liger Club de l’Orléanais rend visite à son homologue de Roanne. La Loire du milieu s’en va à la découverte d’une rivière plus sauvage, au passé marqué par l’aventure de Saint Rambert et au présent influencé par le barrage de Villerest. C’est donc vers une toute autre culture que nous nous rendons, loin des chalands remontant au vent et des vapeurs roulant leurs aubes sur les flots.

 

Ce sont donc vingt-cinq galvaudeux qui se rendent avec trois mini-bus à contre-courant pour un périple de trois jours au programme aussi copieux qu’agréable. Des pilotes, triés sur le volet, ont été désignés pour renoncer aux plaisirs des découvertes œnologiques. Notre capitaine porte casquette marine réglementaire, de quoi pouvoir sans doute éviter le naufrage.

 

L’autre mini-bus ne dispose pas d’un pilote aussi sûr. Il se perd en chemin. Nous devons faire halte à Nevers pour reconstituer le groupe. La question de l’heure, essentielle entre toutes, réside dans la composition du menu à notre arrivée, bourguignon ou bien poulet. Le ligérien ne perd jamais le nord et encore moins l’appétit. Hélas, les vins ne sont pas compris, je vais avoir besoin d’un traducteur... D’autres sont égarés sur une autre route, l’essentiel étant de tous se retrouver à la sainte table !

 

La table fut bruyante comme il se doit quand vingt-six personnes se retrouvent avec l’apport conséquent en décibels du président du Liger club de Roanne. Le patron de l’endroit en avait vu d’autres, lui qui jadis officiait à Saint Claude, patrie des pipes. Je m’occupais personnellement du choix des vins, héritant ainsi du titre de sommelier pour le reste du parcours. Je prenais ce rôle avec ferveur, donnant autant de ma personne que du gosier.

 

Pour digérer quoi de mieux qu’une visite cultuelle. Le Musée de Saint Priest la Roche nous ouvrit exceptionnellement ses bras avec Odile et Chantal, deux filles du pays. La Loire d’avant le barrage de Villerest était évoquée avec ses terres noyées, les pans entiers d’une histoire locale avalés par les flots impétueux. Un autre barrage fait ici débat, celui de Grand-Jean qui déverse insidieusement ses boues et ses métaux lourds dans l’indifférence générale quand la vanne profonde libère en val ses poisons assassins. Nous devinons ici exaspération et impuissance face aux pratiques d’EDF, maître absolu d’une vérité qu’il convient toujours de cacher.

 

Le château de la Roche nous attendait avec de l’eau basse à en pleurer, laissant un spectacle de désolation et de désespoir. Pas surprenant qu’il n’y ait pas eu de lâcher pour le Festival de Loire. Il manque d’eau dans ce pays après les excès de l’an passé. La planète file un mauvais coton, nous en prenons soudainement conscience.

 

Plus loin, nous ne pouvions que buter sur le barrage, petit monstre de béton qui laisse passer un mince filet d’eau, une Loire miséreuse qui fait peine à voir. Notre guide justement évoque le mépris des gens d’ici pour le passé, le patrimoine marinier comme si plus rien n’avait d’importance. Élus et décideurs locaux tiennent les quais et les traces d’une glorieuse histoire pour quantité négligeable. C’est une triste réalité qui décourage les responsables du Liger club qui ne parviennent pas à transmettre cette nécessité de sauvegarde de ce qui fut jusqu’à l’avènement du chemin de fer.

 

Au pied du barrage sur la rive qu’on disait autrefois Empire et que vous qualifierez de droite, nous attend l’église forteresse de Vernay, haut lieu de dévotion des mariniers. Ceux qui échappaient au redoutable saut du Perron venaient remercier Notre Dame d’un cierge tandis les malheureux qui avaient terminé le voyage dans les flots, trouvaient place dans le cimetière, au pied de l’église. Une vierge noire atteste de l’encrage du culte dans celui des gens qui voyagent et des ex-voto attestent de la foi des mariniers d’eau.

 

C’est enfin le temps venu de se poser dans notre refuge, la ferme aux biches, un lieu champêtre, rustique et fort agréable. Un feu de cheminée nous régale de ses clartés tandis que nous dînons d’un repas copieux. Les conversations bruissent et le temps s’écoule, repoussant à fort tard dans la soirée la conférence de notre hôte roannais. Quelques soucis d’ordinateur viennent confirmer le rituel du conférencier en goguette en but avec les difficultés techniques. Je meuble l’attente d’un conte au débotté pour permettre aux mystères informatiques de se régler.

 

René Fessy nous présente alors la problématique ligérienne de Roanne, cité qui fut un temps, le premier port sur la Loire, assurant la relation entre la Méditerranée, l’ouest et la région parisienne. Les produits du Sud arrivaient en charroi après une escale lyonnaise puis reprenaient les flots : huile d’olive, savon, coton d’Inde étaient au programme.

 

L'essor économique du Royaume provoqua alors sous Louis XV la grande épopée du transport du charbon de terre. Les bassins miniers de la région de Saint Étienne trouvèrent à Saint Rambert, le débouché naturel vers l’exportation de leur minerai. Ce fut soudainement un boum incroyable avec la fabrication de six milles salambardes par an pour embarquer le charbon et affronter une rivière qui se faisait torrent furieux.

 

Il convient de revenir sur ce trajet de Saint Rambert à Roanne, réalisé par des experts, des hommes repoussant la mort en affrontant des passages terriblement dangereux. Le saut du Perron étant ainsi le passage le plus redoutable, avec un enrochement important exigeant un saut de près de Trois mètres de hauteur. La mort était le prix de l’erreur, de la malchance ou de l’inattention. Les bateaux subissaient eux aussi les avanies de cette cascade périlleuse et il fallait faire de trois embarcations deux qui allaient descendre plus paisiblement la Loire à partir de Roanne avec un équipage de huit mariniers tandis que les deux trompe-la-mort retournaient à leur point de départ pour une nouvelle épopée.

 

Le port de Roanne, à l’instar de celui d’Orléans grouillait alors de bateaux qui partaient pour un trajet plus tranquille. Nous pouvions compter jusqu’à une centaine de départs quand la rivière était à flot. Puis le chemin de fer vint mettre un arrêt définitif à cette folie qui dura près de deux cent cinquante ans. Le canal suppléa un temps cette formidable aventure puis progressivement la ville se détourna de la Loire en dépit de son passé et des aménagements qui se firent pour détourner le cours de la rivière et dresser un pont de pierre.

 

Nous sentions dans les propos du président du Liger Club une certaine amertume à ne point parvenir à toucher ses concitoyens et les élus. Le patrimoine existe pourtant, il se promet de nous le faire visiter le lendemain mais cette richesse inestimable semble ne concerner personne dans ce pays sans mémoire. Nous verrons si cette impression est justifiée et s’il n’y a pas moyen de déciller les yeux des roannais.

 

Sapinement sien.

 

Roanne comme si vous y étiez.

Les photographies du voyage sont disponibles sur le blog du Liger Club de l'orléanais

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vivre est un village 08/10/2017 08:28

C'est Nabum06/10/2017 10:14

Mercier

Dois-je vous appeler ?

J'ai appelé et je suis "tombé" sur Monsieur Fessy, journaliste de son état avec lequel j'ai longuement et très savoureusement devisé !!!
J'ai rêvé que Fée Chantal avec ce texte en tête, que tu reconnaitras, sans doute, cher C'est Nabum...


Au pied du rocher, préservé par miracle de l'écrasement du colosse de pierre, une petite fleur jaune attira son attention.

Il coupa délicatement la petite fleur et m'embrassa, dernier geste sans doute avant d'accomplir l'irréparable.

Comme chacun sait mais feint de ne pas croire, il y a toujours une bonne fée dissimulée quelque part dans des endroits et sous des apparences insoupçonnables.

La facilité de l'auteur les place souvnet en de bien vilaines postures : crapauds ou bien vipères, monstres ou vieilles sorcières, dragons ou oiseaux de malheur.

Qu'elle soit ici sous les traits d'une petite fleur va encore accentuer les doutes des incrédules !

Qu'importe, puisque c'est la seule vérité qui soit, Robinson embrassa la fleur et une jeune fille blonde et gracile surgit de ce baiser.

Jeune Fille, Boule, Uniforme Scolaire

...Il s'agissait de la fille d'un copain d'aviron de mon père...

A bientôt.
Amitié.

Vivre est un village 07/10/2017 11:24

Liger club de Roanne a ajouté 9 photos à l’album VOYAGE du Liger club Orléanais à Roanne 2 > 4 octobre 2017 — à Roanne.
2 h ·

1er JOUR.
25 Liger Orléanais ont fait le déplacement. L'accueil et le départ ont eu lieu au restaurant la Boucherie à Mably. La première étape a conduit la délégation à St Priest la Roche pour la découverte des gorges de la Loire d'hier, avant la construction du barrage de Villerest à travers l'excellente expo des Amis du Château de La Roche et aussi telles qu'on peut les voir aujourd'hui. Escale au belvédère de Commelle-Vernay avant la visite de l'église de Vernay et un arrêt au Parc de Varennes à Roanne.
La Ferme aux Biches, à Commelle-Vernay, a permis à nos hôtes de trouver le gite et le couvert. Après le dîner René Fessy à fait un exposé sur les mutations du Port de Roanne.

2è JOUR. (Le LcR fête ses 10 ans)
Rendez-vous sur l'Esplanade des Mariniers et départ pour une visite guidée à St Jean-St Maurice-sur-Loire sous une pluie battante. Michèle membre des Amis de St J -St M a fait partager sa passion pour son village. Retour à la capitainerie du Port de Roanne pour partager une assiette anglaise. Puis accueil à la chocolaterie Pralus à Roanne pour une visite du jardin participatif dédié au personnel et dégustation de chocolats du monde.
L'Établissement Public Loire (EPL) nous a ouvert, exceptionnellement, le couloir des vannes du barrage de Villerest.
Retour à la capitainerie du port de Roanne pour la conférence de Jean Lavigne sur la batellerie en Loire haute suivie du verre de l'amitié levé à l'occasion de l'anniversaire du LcR.

3è JOUR.
La place de la Loire (Aristide Briand) a servi de point de départ pour une visite à pied de la ville. Après un passage à l'ancien port vieil nous avons suivi le chemin des crues de la Loire jadis jusqu'à la fontaine de la place de l'Hôtel de Ville édifiée en hommage à François Populle et des Mariniers qui ont tenu tête à l'envahisseur. Napoléon attribuera la légion d'honneur à Roanne pour ce haut fait d'arme.

Après la visite du Musée Joseph Déchelette suivra la découverte d'une partie du centre ancien depuis la chapelle St Michel des lycées jusqu'à celle de St Nicolas du Port les 2 édifices les plus anciens de Roanne après son Châteaux.

Nos amis Orléanais ont fait le plein de Praluline pour leur retour. "C'est Nabum", conteur du Val, n'a pas manqué, à plusieurs reprises,
de séduire l'assistance par la traduction instantanée de son ressenti en Roannais !

Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ces journées d'exception.
© martine hallard / jean-paul mercier / rené fessy
L’image contient peut-être : ciel, pont, arbre, plante, herbe, montagne, plein air, nature et eau
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, ciel, arbre, plante et plein air
L’image contient peut-être : plante et fleur
L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur
+6
J’aimeCommenter
Martine Hallard aime ça.
Commentaires
Liger club de Roanne a ajouté 3 photos.
5 octobre, 22:11 ·

ROANNE 42
Parc de Varennes/ RIVE DROITE
2è Cyclo-cross des Bords de Loire/ CR4C
Dimanche 22 octobre 2017... Afficher la suite
L’image contient peut-être : plein air et texte
L’image contient peut-être : texte
Aucun texte alternatif disponible.
J’aimeCommenter
Robert Galindo aime ça.
Commentaires
Liger club de Roanne
4 octobre, 23:09 ·

ROANNE 42
Maison des Métiers d'Art
EXPO Toiles CAEZILIA
4 > 19 OCTOBRE 2017... Afficher la suite

A propos de Caezilia - Caezilia Art Gallery
A propos de Caezilia - Caezilia Art Gallery
En voir plus sur CAEZILIA-ARTGALLERY.COM

J’aimeCommenterPartager
Meilleurs commentaires
Commentaires
Liger club de Roanne
Liger club de Roanne Merci Caezilia.
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, chaussures et intérieur
5 octobre, 10:51 · Modifié
Liger club de Roanne a ajouté 3 photos.
4 octobre, 21:14 ·

Le Liger club Orléanais
à la découverte de la Loire Roannaise.
Film du voyage 2 > 4 octobre 2017

> http://ligercluborleans.blog4ever.com/le-film-du-voyage-a-r…
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air
L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur
L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur
J’aimeCommenter
Mathilda Gomard et Valdemiro Ribeiro aiment ça.
Commentaires
Liger club de Roanne a ajouté 3 photos.
2 octobre, 20:55 ·

Le Liger club de Roanne
reçois ses amis Orléanais
2 > 4 octobre 2017
et fête aujourd'hui ses 10 ans.... Afficher la suite
L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, ciel et plein air
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises, table et intérieur
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, voiture et plein air
J’aimeCommenter
Evelyne Levacher, Club Orleans Liger et 2 autres personnes aiment ça.
1 partage
Commentaires
Liger club de Roanne a partagé la vidéo de Solidex.
1 octobre, 20:36 ·
-2:54
3 586 vues
Solidex
1 octobre, 06:23 ·

[ Une aventure vécue, une histoire à raconter ]

Après avoir vécu une aventure incroyable en France, nous nous attelons à la partager au plus grand nombre ! Et p...
Afficher la suite
J’aimeCommenterPartager
Liger club de Roanne a partagé la vidéo de Loire Tourisme.
1 octobre, 11:55 ·
-8:35
21 947 vues
Loire Tourisme
25 septembre, 08:08 ·

C'est avec Clo & Clem - Tour du monde en vidéos que nous partons visiter le Roannais et ses saveurs. Nous embarquons avec eux pour une véritable gastronomique à...
Afficher la suite
J’aimeCommenterPartager
Liger club de Roanne est avec Martine Hallard et Christian Hallard.
1 octobre, 11:38 ·

ROANNE 42
Après le Festival de Loire et l'inter LIGER 41, 42, 45 à Orléans
le LcR accueille cette semaine ses homologues Orléanais
pour une visite de 3 jours dans le Roannais.
Un bonheur pour nous... Afficher la suite
L’image contient peut-être : 1 personne, ciel et plein air
J’aimeCommenter
Liger club de Roanne aime ça.
Commentaires
Liger club de Roanne a partagé la vidéo de On met les voiles.
30 septembre, 01:28 ·
-1:17
17 457 vues
On met les voiles est avec Adeline Lebel.
28 septembre, 10:15 ·

C'est Nabum 07/10/2017 17:43

Vivre en espionnage

Vous me surveillez

Vivre est un village 06/10/2017 10:04

Le port de Roanne, à l’instar de celui d’Orléans grouillait alors de bateaux qui partaient pour un trajet plus tranquille. Nous pouvions compter jusqu’à une centaine de départs quand la rivière était à flot. Puis le chemin de fer vint mettre un arrêt définitif à cette folie qui dura près de deux cent cinquante ans. Le canal suppléa un temps cette formidable aventure puis progressivement la ville se détourna de la Loire en dépit de son passé et des aménagements qui se firent pour détourner le cours de la rivière et dresser un pont de pierre.

...en plus du rugby, on fait de l'aviron à Roanne et, de mon temps, il y avait, chaque année, des joutes nautiques !!!

A bientôt.
Amitié.

C'est Nabum 06/10/2017 10:12

Vivre en aviron

J'ai vu passer les avirons
La retenue rang la Loire fréquentable sur la ville

Mercier 06/10/2017 09:02

Merci.
Messages bien transmis !
Précision : on doit l'aménagement des gorges de la Loire aval à Louis XIV !

C'est Nabum 08/10/2017 05:55

Vivre en commande

Oui je m'en occupe aujourd'hui
le livre part demain

merci

C'est Nabum 07/10/2017 10:47

Vivre en champion Olympique

Bravo à vous

Vivre est un village 07/10/2017 08:15

J'ai été très brièvement je précise, "pressenti" pour faire participer aux jeux olympiques de Mexico...
Je me rappelle du gros tas de charbon qui trônait sur le port et m^me d'une péniche halée par des chevaux...
Depuis, la station de traitement des eaux installée à proximité du canal gâche un peu le paysage et la qualité de vie de l'espace réservé aux gens du voyage...
Je ne retourne pus à Roanne que pur y fleurir la tombe de ma mère et de mon frère...
J'y serais avec mon épouse entre le 26 octobre et le 2 novembre si tu veux venir avec nous au resto, tu n'as qu'à me faire signe...
A bientôt.
Amitié.

Post Scriptum : as-tu bien reçu ma lettre ma carte postale et mon chèque ?

C'est Nabum 06/10/2017 10:13

Mercier
J'ai vu mon erreur
je corrige

Mercier 06/10/2017 08:59

Pour iNFO

rF
0676624470

C'est Nabum 06/10/2017 10:14

Mercier

Dois-je vous appeler ?

Jacky Boucher 06/10/2017 07:39

Dommage et me^me triste cette ville, qui oublie son passé de mariniers de Loire et, pourtant fort riche à priori.....

Jacky Boucher 06/10/2017 14:49

Effectivement !!

C'est Nabum 06/10/2017 10:13

Jacky

Orléans faisait de même le siècle dernier