Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Aux Participants présents

Entraîneur ...

    En hommage à H.B. qui m'a initié à la complexité de cette passion.
    En mémoire de J.F. qui m'a inspiré quelques lignes de ce texte.

À MONSIEUR LANDREAU qui dit la même chose à Grenoble !

    Les entraîneurs sont multiples, capables de tout pour atteindre ce Graal étrange et mystérieux : « La Victoire ». Voici quelques portraits des membres de cette tribu fragile et provisoire. Ne cherchez pas d'unité dans ces portraits, ils n'ont qu'un seul point commun : " ils sont sans doute de mauvaise foi ça va de soi !"

    En Traînant : Les plaies de la corporation. Toujours en retard sur le pré comme dans le métier. Ils courent sans espoir après la nouvelle règle, la dernière innovation, le geste à la mode … Ils veulent tout sans se former, ni se remettre en cause.

    En Lisant : Les glus dont les clubs ne peuvent se défaire. Ils savent tout, s'informent sur tout mais assimilent si peu. Ils récitent des structures, des combinaisons et des paroles proposées par des plus célèbres dans des livres ou des sites (leur nouvel Eldorado de l'information).

    En Fonçant : Les rois de la conviction inébranlable ou de la recette éculée. Ils campent sur des principes qui leur ont permis de briller un jour et qui depuis, ne se fondent sur aucune observation récente.
Rien ne changera jamais dans leurs pratiques.

    En Traînant : Les nostalgiques de leur jeunesse, les vieux-beaux gosses de la salle de musculation. Ils sont devant et s'appuient sur une VO2 à vous couper le souffle pour étayer la fiction d'une compétence technique qui n'est hélas, que physique.

    En Bringuant : Les princes du comptoir, les chantres de la « dive » bouteille. Ils mènent une vie de Patachon et sont adulés de leurs condisciples. Ils doivent encaisser plus que tout autre sans jamais débourser car tel est le véritable savoir-faire.

    En Lassant : Les charmeurs, les flagorneurs, les enjôleurs du pré et du club-house. Ils se paient de belles paroles et sont toujours payés de retour car les dirigeants, sous le charme,  adorent ces charmants garçons si doués dans l'art de la courbette qui n'est hélas d'aucune utilité en mêlée !

    En Tonnant : Les grandes gueules de la confrérie. Ils disposent  en tout bien tout honneur, d'un organe terrible qui fait trembler joueurs et supporters. Porte voix du jeu viril mais pas toujours correct, ils n'aiment rien mieux qu'une grande et belle générale ...

    En Merdant : Les soporifiques de l'activité. On finit toujours par en croiser un au détour d'une formation ou d'une compétition. Ils n'ont rien à dire et ces tristes sires n'ont rien compris de l'âme de ce jeu. Ils n'ont ni flamme ni imagination ni conversation et pire, ils n'ont aucun défaut !

    En Boitant : Les mécanos de l'entraînement. Sans cesse à la recherche d'un nouvel atelier, d'une nouvelle astuce  pour agrémenter les séances. Ils utilisent tout le matériel qui est à leur disposition et font d'un pneu ou d'une luge un usage techniquement surprenant.

    Et l'entraîneur idéal alors, qui est-il ?
Il est tout cela à la fois à la condition d'unir la préposition et le participe présent pour n'en faire qu'un mot. Il se dégage alors un portrait ambigu, coloré et instable car il doit être tout cela à la fois mais surtout par dessous-tout entraînant car les joueurs doivent prendre plaisir à s'entraîner.


Conjonctivement vôtre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article