Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

À la recherche d'un site magique.

Un drame sans importance.

 

Vivons nous d'illusions ? La question peut se poser. Le blogueur est un être de chair et de sang mais surtout d'air et de temps. Il brasse les idées, celles qui sont en suspension, les saisit au moment où elles passent et les couche sur le papier. Il écrit un billet qui correspond, du moins espère-t-il, aux frissons d'une opinion versatile et volage.

 

Il pense avoir trouvé site à son talent. Il y est connu, reconnu et suivi. C'est du moins ce qu'il se plait à croire. Il a des amis dans tous le pays, des inconnus lointains qui se présentent à lui sous un pseudonyme pareil au sien. C'est un bal masqué, quand les musiciens sont partis, que les flonflons ont cessé, il est bien mal aisé de reconnaître les danseurs.

 

Le Post a fermé sa piste, la sciure recouvre le parquet, une poussière qui sera bien vite oubliée et chapitre clos. Circulez, il n'y a plus rien à dire nous ont fait comprendre les nouveaux maîtres des lieux. À quelques encablures d'une élection capitale, il fallait adresser un signal fort aux petits peuples des claviers. La liberté d'expression est un bien trop précieux pour la confier aux manants. Le Huffington Post ne s'en cache pas, pour avoir le droit d'exposer son point de vue, il faut un nom, un curriculum vitae, un passé crédible, un avenir tout tracé.

 

La plèbe n'a plus sa place, elle est par définition insaisissable et bien trop dangereuse. Quand on n'a rien à défendre, rien à préserver, ni privilège ni avantage, la parole est trop libre et les propos plus extrêmes. Pour continuer à en croquer, les nantis doivent faire taire la petite musique de l'indignation. L'anesthésie des médias télévisés n'est pas suffisante, la toile doit passer elle aussi sous les effluves de l'éther.

 

Le bec dans l'eau, le désespoir au cœur, celui qui se croyait être un gage de qualité, une marque de pertinence se découvre bien vite n'être rien devant dame Sinclair ou madame Rachida. Le fils Bedos peut se montrer partout, il a un nom, il n'a pas besoin de se faire un prénom. Il en croque comme les autres quand ceux qui n'ont rien demandé se retrouvent poussés de là comme des malpropres.

 

Alors, c'est la course au nouvel Eldorado du blogueur. Il faut courir les sites d'accueil, de demander, quémander nouvelle place au soleil. Bien vite il apparaît qu'effectivement, nous ne sommes que misérables grains de poussière. Tout est à reprendre, tout est à refaire et obtenir le précieux sésame n'est pas aussi simple !

 

Médiapart est un espace protégé, il faut attendre le feu vert avant que de proposer un billet qui sera examiner ultérieurement quand le temps sera passé de l'actualité évoquée. Le Plus semble beaucoup plus accessible mais se trouve contrarié par l'apostrophe de mon nom d'emprunt. Il faut parlementer, réclamer, s'impatienter pour finalement obtenir gain de causse et trouver des audiences à pleurer de rage.

 

Un journaliste du Post, mis à la porte comme tant d'autre vous sollicite pour une nouvelle expérience. C'est le Newsring, décidément il faut se plier à la domination du vocable angliciste. La pratique est différente, ce sont des commentaires plus court, un format qui ne convient guère à l'adepte de la logorrhée dactylographiée. Qu'importe, vous vous essayez à cette nouvelle pratique.

 

Pendant ce temps vous découvrez que Twitter ouvre ses portes aux textes longs. Vous jetez à la mer, ces bouteilles désespérée, elles vont leur chemin sans que vous sachiez vraiment le sort qui leur est promis. Vous vous retrouvez éparpillé, dispersé sur des espaces multiples sans jamais retrouver ce qu'on vous faisait accroire sur le défunt Post.

 

Finalement, vous trouvez d'autres âmes en peine qui hantent les arcanes de la toile. Une communauté se créée et regroupe les fantômes. Les exilés du Post se rassemblent sur over-blog, à plusieurs on se sent moins seuls et on a le plaisir de quelques visites amicales. Internet est une jungle, vous en aviez oublié les règles, bercé que vous étiez par les flatteries numériques d'alors.

 

Sansiteficxement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

flower-power 30/01/2012 03:09


remerciez le vilain petit canard66, il tient à jour sa longue liste des exilés , grâce à laquelle j'ai pu vous retrouver, et vous lire,


l'éparpillement , c'est ce qu'il y a de plus terrible,


ne dit on pas diviser pour mieux régner ?


dans un article du huff, paru récemment, sur ses débuts, j'ai cru comprendre qu'ils recherchaient un moyen de s'ouvrir plus ... à fouiller les commentaires, ou je vous redonnerai le lien plus
tard dans la semaine,


parce que le plus lourd à gérer, c'est suivre ses Z'amis, curieux nom, alors que sur le post nous avions nos favoris, mot plus approprié pour ce genre d'utilisation,


 


oui je m'y suis inscrite, parce que c'est nouveau, et que j'ai assez de curiosité pour mettre de coté mes Z'égos, quoique frustrée de ne pas y lire à minima quelques réponses des Z'auteurs
contributifs participatifs à titre gratuit !


 


oui qu'ont ils de + que nous ? mais leur nom , ma brave dame, un nom ca fait vendre , à défaut de posséder une vraie et belle plume, un temperament ravageur, et de l'ardeur à exprimer tout haut
ses pensées mêmes les + médiocres, eux se contentent de bien plaire à l'air du temps ... de faire gagner aussi des parts de marchés, en audience même par une qualité insipide d'un contenu que je
n'aurais même pas lu ailleurs sur des grands sites de médias classiques ! (me suis meme prise à commenter chez RAchida, c'est tout dire, ca y est la contamination est totale, arghhh)


je suis une resistante de l'usage de facebook, n'y voyant là qu'un outil de plus à trop nous dévoiler, il me tarde très vite de retrouver un travail, pour me renoyer dans la masse, des vies
parfois et certes insipide, mais tellement plus chaleureuses, tant la vraie vie apporte de ses liens humains ... ou pas,


Bref internet est devenue comme la vie, un lieu de prédateurs et de prédatés,


au départ un outil communautaire censé rapprocher les gens, chose que le post a su extremement bien faire, ils l'ont aussit^t tué dans l'oeuf ^^...

BR 30/01/2012 07:02



Flower-power


 


Je l'ai remercié et j'espère tenir à jour mes liens.


Nous allons constituer un espace, qu'il ne soit pas seulement de nostalgie mais de bataille. Tous les jours, je glisse un extrait de mon billet du jour sur le Houff ! C'est ma mani!re de leur
rappeler notre existence et peut-être de leur faire regreter leur nettoyage par le vide.



jmplouchard 28/01/2012 15:26


Médiapart a en effet sa ligne éditoriale (contrairement au huffchose) et il est très rare qu'ils acceptent des textes de l'extérieur. Pour y publier, il faut donc soit entrer dans leur staff (et
les places sont rares), soit s'abonner et publier via le Club. Comme je lis plus Médiapart qu'autres choses, j'y suis abonné et je publie via le Club.


Là, on peut faire presque tout ce que l'on faisait sur Le Post. Certains y tiennent des bistros, comme celui de Marie Cerise ou de Janice, d'autres y font du copier coller, d'autres encore y
publient des textes fouillés.


Et, contrairement au Post sur lequel je refusais de faire la Une, cela m'arrive régulièrement sur Médiapart, et sans aucune modification.


Pour me lire, il y a aussi mon blog perso


http://jmplouchard.wordpress.com/


 


Sinon, il y a aussi Dazibaoueb


http://www.dazibaoueb.com/index.php


On peut aussi s'ouvrir un blog sur Rue89, mais il faut être agrée, et il faut que ce soit thématique.


Bon weekend

BR 28/01/2012 16:39



JMP


C'est fait, je vous ai écouté


 


http://blogs.mediapart.fr/blog/C%27est%20Nabum


Il me faudra des conseils, je ne comprends pas tout !


Vous serez mon guide. Merci



jmplouchard 28/01/2012 13:54


Bonjour C'est Nabum


Une petite rectification à propos de Médiapart. Tous les abonnées peuvent y écrire sur le Club, et avec n'importe quel pseudo. C'est moins lu que Le Post, mais nettement plus que nos blogs perso,
sans parler du Plus où si vous n'êtes pas parainé par un journaliste vous n'aurez au mieux qu'une trentaine de lectures. Bon il faut s'abonner (9euros/mois), mais cela permet au journal de vivre
sans pub, et après tout je suis bien abonné à d'autres.


http://blogs.mediapart.fr/blog/jmplouchard


Bon weekend


 

BR 28/01/2012 14:37



JMPlouchard


 


Médiapart ne semble pas accepter mes textes. je ne suis pas abonné et je respecte leur décision.


Sur Le plus les visites sont maigrelettes (

florentb 27/01/2012 17:03


Je vous remercie.


Je lis à droite et à gauche ce que chacun pense et ce que chacun espère. Persuadé qu'il doit y avoir adéquation entre le sujet traité et le site ou le blog où l'on publie, comprenant le
besoin de visibilité et de lectorat de certains. Je publie parfois sur des sujets de fond, mais c'est davantage comme un témoignage, alors que si je poste une info, j'aspire à sa lecture par le
plus grand nombre.


Ceci étant, même pour une info, il est parfois difficile de comprendre la politique éditoriale de certains sites, comme Métro Reporter. Exemple ce matin avec un sujet Pétroplus
(local) refusé alors que plaçé cet a.m. directement en grande une par You.leparisien.


Il existe en fait des tas de sites participatifs thématiques, cherchez sur Google.


Amicalement.

BR 27/01/2012 17:44



Florent


Je suis dans mon coin, j'écris et je ne sais pas assuré le service après vente. je réponds aux commentaires et s'arrête là mon action.


 


Défendre mes billets, les rendre accessibles, ce n'est pas ce que je sais faire. Au Post j'ai eu vraiment beaucoup de lecteurs. Vous pouvez encore consulter les archives.


Si vous avez des tuyaux je suis preneur.


Sincèrement vôtre



Kakashi 27/01/2012 16:23


ben disons que l'arrêt de megaupload m'affecte plus ... ;)


N'avez vous jamais penser à écrire dand le but d'être publié ? (vous savez les livres que l'on trouve dans les librairies;)


 

BR 27/01/2012 16:59



Kakashi


Je pense n'voir aucune chance d'être publié.


pas de nom, pas de talent réel non plus, pas de patience vis à vis des courbettes auxquelles il faudrait consentir. J'explore un genre qui n'a pas sa place dans l'édition. La chronique d'humeur
est vraiment réservée aux vedettes du journalisme. Un quidam ne trouvera jamais de lecteurs.



florentb 27/01/2012 13:34


Bonjour à vous,


 


Ceci est un email non personnalisé envoyé à quelques personnes seulement (pas trouvé de contact sur votre blog). Merci de le faire passer.


 


Les anciens posteurs du Post.fr se sont, par la force des choses, éparpillés sur les sites, communautés et blogs disponibles ailleurs, et parfois, ça frotte un peu avec ceux arrivés avant
(ex.AgoraVox).


 


De mon côté, un projet prévu depuis plusieurs mois s'est trouvé modifié par la perspective d'arrêt du Post.fr sans que je me décide vraiment, n'ayant pas la science infuse, avant de voir ce qui
allait se passer.


 


Pour tout dire, je suis assez scié de voir abandonnées toutes ces connexions générées pas LePost.fr.


 


Maintenant que je constate ce qui se passe, je trouve bien une initiative comme celle des "éxilés du Post". C'est en ce sens que je vous adresse ce message, persuadé que certains cherchent
un lieu pour publier (photos et texes) être lu, commenter, échanger.


 


Je pense donc que ce qu'il faudrait aux anciens (à certains du moins) du Post est un forum accessible à tous en lecture avec inscription pour participer.


 


A cette fin, je propose 3 noms de domaine permettant de capter des lecteurs autour d'un forum.


 


Je puis apporter à ce projet mon tout nouveau livepost.fr gratuitement (sous certaine condition), mon tout nouveau postclub.fr (pour un montant très raisonnable
au créateur du forum) ou un plus ancien unmedia.fr (pour un montant raisonnable au créateur du forum).


 


Maintenant, tout avis est recevable, si on me convainc que postclub.fr ou unmedia.fr est préférable pour un forum ou que mon idée est saugrenue, il n'y a pas de souci. Je me servirai des noms
autrement ou les mettrai en parking.


 


Par ailleurs, je ne vous encombrerai pas de message et vous indiquerai seulement dans le futur la création de mon projet s'il parvient à terme.


 


Bien à vous,


 


florentb

BR 27/01/2012 14:33



FlorentN


 


Je ne suis pas un spécialiste des problèmes techniques.


D'autres sauront vous répondre j'espère. Mon seul soucis est de retrouver une audience. Je sais que ça peut paraître mesquin et je ne m'en cache pas.


J'irai consulter vos propositions et reste disposé à expérimenter l'une d'entre-elles.


 


merci à vous



rosemar 27/01/2012 12:23


j'ai aussi envie de tester Agora-vox,seul espace de liberté restant où on peut aussi publier des articles


A +

BR 27/01/2012 14:32



Rosemar


 


Agora-vox n'ouvre pas facilement ses portes, je m'y suis cassé le nez



rosemar 27/01/2012 11:52


Le site des exilés du post commence à grandir:quand je me suis inscrite  le 23 janvier,seulement 20 blogs étaient affichés,depuis le compteur est passé à 26!Il faut souhaiter que d'autres
viennent se joindre à nous .... 


A  plus


Rosemar


 

BR 27/01/2012 14:31



Rosemar


 


C'est l'effet boule de neige !


Il faut espérer que cela continue encore ...



marie-cerise 27/01/2012 10:57


 N'ayant aucune ambition littéraire , j'arrive à trouver ma place dans ce Barnum virtuel où je navigue à vue laissant ici ou là mon grain de sel .....


  Je vous souhaite de trouver le support qui vous permettra cet espace de liberté rêvé pour poursuivre votre combat du bout de votre plume acérée !


 

BR 27/01/2012 14:30



Cerise


 


Vous ici , quel bonheur !


Naviguez à vue si le cœur vous en dit mais venez souvent me voir. Ma plume ne sera acèrée que si elle retrouve lecteurs fidèles.



Bibou 27/01/2012 09:13


Pardon "acabit"


Bonne continuation à l'un et l'autre.

BR 27/01/2012 14:28



Bibou


 


Il vous sera pardonné !