Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Chape de plomb sur la ville !

Bonjour tristesse …





Il y a ainsi des motifs de célébrité dont on se passerait volontiers. Orléans, notre bonne ville de Cenabum brûle d'un tout autre feu que celui de César. C'est en son sein qu'elle accueille les pyromanes qui portent le feu et le fer sur les médias nationaux. Le citoyen ordinaire voit la nouvelle se répandre, sa cité est montrée du doigt, vilipendée pour des pratiques honteuses, accusée de tomber dans un rigorisme extrême.

Il est vrai que la pauvre cité Johannique ne brille plus depuis des lustres de son passé de ville des rois et des Princes. Reléguée au rang de petite ville provinciale à portée de train de la capitale, elle a même subi l'affront suprême de se voir refuser le TGV pour n'être plus qu'une desserte délaissée, un point à l'écart des lignes qu'on respecte encore.

La ville se morfond au pied de son fleuve Liger. Les eaux n'ont jamais été aussi basses et les vents contraires. Seul un festival de Loire sur des eaux absentes ou presque cherche à redorer un blason bien terne. Pourtant, nous devrions être heureux, l'ordre n'a jamais autant régné en ce lieu. Pas une tête ne sort des rangs, la cité est tenue par une main de fer.

On ne plaisante pas avec le décret municipal. Toutes les tendances du moment sont essayées avant l'heure par de zélés expérimentateurs d'une politique de l'extrême. Les interdits pleuvent comme à Gravelotte. Il y en a pour toutes les minorités, toutes les catégories, tous les goûts et de préférence,  toutes les couleurs.

L'ordre mon bon monsieur doit régner en maître absolu et monsieur « derechef » s'y emploie avec délectation. Arrêtés anti-prostitution, couvre-feu pour les mineurs de moins de treize ans, arrêté anti-mendicité, interdiction de réunion sur la place publique, généralisation de la vidéo-surveillance, …. La liste est longue et les mesures souvent innovantes. Bienvenue dans le laboratoire d'essai de la politique sécuritaire !

Mais cette fois, le maire a poussé le bouchon un peu loin. Paraphrasant une saillie d'un journaliste proscrit en ce lieu, il était déjà contre le mariage Gay, voilà qu'il préconise les mariages tristes. La charte du mariage réussi est formelle, les expressions de joie sont prohibées en ces instants solennels. Ni grain de riz, ni confetti pas plus que de pétales de roses. Pas de cris de joie ni de musique. Le klaxon est prohibé et le retard déconseillé. On se marie dans l'ordre et la contrition. Il faut se mettre au diapason de quelques faces de carême qui officient en notre très respectable hôtel du Bailli Gros-Lot.

La France se gausse, la France s'amuse et nous, citoyens ordinaires sommes affligés de cette clique sinistre qui ne recule jamais devant la moindre possibilité de claquer des talons. L'ordre est une obsession municipale. Puisse-t-il en être ainsi quand on se lance dans un chantier gigantesque qui n'en finit pas d'immobiliser la ville en ses périphéries ! (Mais là, les plus grandes réserves sont à émettre sur la régularité adminsitrative de ce joli barnum).

Ainsi va la vie dans notre ville. Les arrangements entre amis, les escouades policières comme en cette fête de la musique qui nécessite hommes bardés et armés à la mine patibulaire. Le contrôle et la surveillance ne leur suffisaient pas, il faut envahir l'espace festif. Interdire ou ternir ce jour merveilleux ou celui d'un mariage,  pour éviter quelques drapeaux, des youyous insupportables à leurs oreilles nationales, des salissures d'un pavé sous lequel la plage a disparu.

On me dira qu'ils sont venus portés par le vote démocratique. Il est vrai qu'ils n'ont pas pris la place de force mais qu'ils la tiennent ainsi. Mais de là à singer les positions d'une frange extrême, il y a un pas que rarement les élus de droite franchissent en ce pays. Puissent-ils retrouver un peu de mesure, nous leur en serions reconnaissants !

Affligement leur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le ch'timi 21/06/2011 22:55



Cher Beranard,


Votre maire UMP se Guéantise...triste....Je ne sais pas comment l'orléannais réagit ( mis à part vous et Circé.. )...


en vulgarisant mes propos.....la connerie droitière de ce monsieur devient la risée de l'haexagoone...avec Estrosi à Nice..Qu'il en profite, jusqu'aux municipales de 2013 ( que 
c'est long )...


Mes sincères condolèances.......


 


votre ami


Patrick..


Allez ! préparer vos pataugasses......et respirez ! respirez ! oui ! à l'impératif !


et prenez les chemins de traverses de votre belle région....


Condolèances....


Et au plaisir de vous lire pendant votre randonnée..


Patrick



BR 22/06/2011 06:55



Patrick


 


Il a commencé bien avant Guégant et son ombre maléfique agit sournoisement depuis 2002.


Laboratoire du Sarkozisme autoritaire, ateler du tout sécuritaire, ville de la peur et des colusions, le simple citoyen est peu de chose. La vérité pas plus que la justice n'y sont respectées.


 


Fuir pour respirer un peu !