Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Débarquée en plein vol !

 

 

Adieu veaux , vaches , cochons …





Pour un beau tunisien ténébreux, Michèle a perdu son Marocain maroquin. Ainsi va la vie des grands de ce monde qui sont parfois contraints de rendre des comptes aux vermisseaux que nous sommes. Un petit jet de pierre aura suffi à abattre la dame rigide. Le vol du caillou dans la chaussure, le petit poil à gratter qui a irrité ce petit peuple sans importance.

Nicolas est à l'écoute de ses sujets, il nous en administre la preuve en réagissant promptement après moins d'un mois de tergiversation en une période où il ne se passait rien en matière d'actualité internationale. Lui qui habituellement est si prompt à l'indignation n'a pas voulu démontrer sa capacité de réaction pour un petit voyage en avion.

Nous lui savons gré de cette prudence. Il fallait laisser passer le train de l'histoire, rester à quai des soubresauts d'une histoire qui s'emballe. Qu'il fut marri des dérives de la dame, nous n'en doutons pas, mais il a souhaité nous montrer qu'il savait lui aussi prendre hauteur et distance avant que de juger.

Deux ministres qui prennent la clef des champs, qui s'en vont goûter de belles, bonnes et tranquilles vacances en Dordogne, voilà une bonne nouvelle. Nous allons organiser une souscription pour que le couple demeure à l'abri du besoin. Ce n'est pas le papa de madame qui pourra l'aider, lui qui a mis tous ses œufs dans un panier percé. La solidarité nationale doit fonctionner à fond pour ces gens si injustement montrés du doigt.

Mettons donc la main à la poche pour apporter réconfort et confort à ceux qui se sont habitués aux dorures des palais exotiques. La poutre apparente et la cour pavée seront une marque ostensible de la chute de leur train de vie. Il faudrait au moins une petite piscine couverte pour leur éviter la dépression post-nabab.

Gageons également que pour adoucir la punition pour l'exemple, le couple présidentiel osera la visite de réconfort chez le couple maudit. Un geste simple, un repas entre amis, un pot au feu mitonné par la dame qui a oublié depuis belle lurette ce que cuisiner voulait dire. Nous assisterions alors avec une larme au coin de l'œil à cette démonstration de modestie.

Quand on a tenu la vedette, quand son nom était dans toutes les conversations, quand les tapis rouges se déployaient à chacun de vos pas, la retraite en Dordogne est une terrible sanction, une descente aux enfers de la France d'en bas. Michèle et Patrick seront maintenant des nôtres, des sans grades, sans emplois, sans revenus. Oubliés des oiseaux de haut-vol, leurs anciens compagnons de route aérienne, ils vont traîner leur misère et c'est pour ça que nous leur disons notre compassion respectueuse.

Bienvenue chez les gens qui paient pour voir, pour boire, pour manger ou voyager. Vous vous êtes contentés depuis de trop nombreuses années de vous payer notre tête, les vôtres ne nous reviennent pas même si nous les avons réclamées et obtenues. Que celui qui s'est fendu de ce joli cadeau pour nous apaiser n'oublie pas que nous ne sommes nullement rassasiés et que d'autres suivront tôt ou tard.



Vous voilà pour la dernière fois tête d'affiche de l'actualité crapuleuse. Profitez de cette ultime notoriété, des derniers feux de l'actualité. Demain, notre mépris sera à la hauteur de vos fautes et de votre arrogance. Après demain sera pire encore, l'oubli et l'indifférence, les dos tournés pour vous éviter les crachats tant mérités. Notre salive est trop précieuse, vous n'en valez plus la peine !

Quand au fond de la Dordogne, vous repenserez à vos années fastes, puissiez-vous enfin avoir un peu de honte et souffrir d'un repentir impossible.




Rancunièrement vôtre.
Le Ch'timi nous prie d'ajouter ceci :
Sortez les lampions, lancez la musique.
De nouveau, les voici revenu.
Place aux ténors de la politique.
Voici le bal des faux-cul

C'est la valse des grandes promesses.
Sourires aux lèvres et belles tenues.
De beaux discours jusqu'à l'ivresse.
Entrez dans le bal des faux-cul

Au gré d'un tango langoureux
ils vous enlacent d'un air convenu.
Bonjour, bonsoir je suis heureux
Entrez dans le bal des faux-cul.

Un paso-doble plus périlleux
pour faire avaler la pilule
Oui oui tout ira pour le mieux
Entrez dans le bal des faux-cul.

Voici un slow très chaleureux
"Prenez ma main,quand je serais élu
vous ne serez plus malheureux"
Entrez dans le bal des faux-cul

Un p'tit disco plein de folie
pour attraper tous les déçus
de cette élite briseuse de vie.
Entrez dans le bal des faux-cul

Mais les lampions se sont éteint
et la musique ne résonne plus
Ne nous prenez plus pour des cons
Ou vous prendrez nos pieds au cul

Calou

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le ch'timi 01/03/2011 07:11



En vous souhaitant une bonne journée,


(0 visite depuis 7 jours)






Sortez les lampions, lancez la musique.
De nouveau, les voici revenu.
Place aux ténors de la politique.
Voici le bal des faux-cul

C'est la valse des grandes promesses.
Sourires aux lèvres et belles tenues.
De beaux discours jusqu'à l'ivresse.
Entrez dans le bal des faux-cul

Au gré d'un tango langoureux
ils vous enlacent d'un air convenu.
Bonjour, bonsoir je suis heureux
Entrez dans le bal des faux-cul.

Un paso-doble plus périlleux
pour faire avaler la pilule
Oui oui tout ira pour le mieux
Entrez dans le bal des faux-cul.

Voici un slow très chaleureux
"Prenez ma main,quand je serais élu
vous ne serez plus malheureux"
Entrez dans le bal des faux-cul

Un p'tit disco plein de folie
pour attraper tous les déçus
de cette élite briseuse de vie.
Entrez dans le bal des faux-cul

Mais les lampions se sont éteint
et la musique ne résonne plus
Ne nous prenez plus pour des cons
Ou vous prendrez nos pieds au cul

Calou


amitiés


Patrick
 






BR 01/03/2011 08:18



Patrick


 


J'ajoute ce commentaire en bas de cet article.


Je vous en remercie et vous souhaite belle et bonne journée.


 


Bernard