Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Déols 8 – Fleury 5

La grêle, la pluie et l'œil du cyclone.


Quand tout va mal, certains vont appuient sur la tête.

DSCN1081
    Monsieur Colinat est venu en voisin pour abattre une bête blessée et servir des compatriotes. Lentement, minutieusement, avec application et constance, l'homme en gris s'évertua à remplir sa mission en  exaspérant nos malheureux fleuristes. Il les a punis plus que de raison, les a provoqués, nargués, abusés avec délectation et malhonnêteté. Il le fit avec une rigueur qui impose le respect. Il eut pu être l'homme de ce match s'il n'avait sombré dans la pantalonnade en parachevant son œuvre par un doigt d'honneur qui entretient la suspicion sur une prestation exceptionnelle de partialité.
DSCN1083
    Pourtant, nous commîmes à nous seuls bien assez d'erreurs pour justifier une défaite qui ne doit rien à la qualité d'un adversaire courageux et tout autant à la peine que nous. Mais, à chaque incursion dans le camp adverse, notre échevelé nous renvoya à nos chères études par une avalanche de pénalités. Il les compléta par des prestations scéniques qui eurent pu nous faire rire si nous n'avions pas déjà connu cinq défaites consécutives.
DSCN1085
    Laissons-là le bonhomme, il ne mérite pas d'être plus à l'honneur ici et a le grand mérite de nous fédérer après cette sixième défaite, de nous regrouper autour d'un profond sentiment d'injustice et de faire de nous tous, des hommes en colère. Si le sursaut vient de sa forfaiture, nous lui serons reconnaissants des 19 pénalités qu'il a nous infligées contre seulement 9 à nos adversaires.
DSCN1088
    Les vert et rouge débutent parfaitement en récupérant le coup de pied d'envoi. Ils récupèrent une mêlée qui les place en bonne position mais ils sont sanctionnés sur l'introduction. Trois pénalités plus loin, Déols a remonté tout le terrain pour marquer un essai en force sur une touche parfaitement jouée. Moins de six minutes de jeu et quatre pénalités, qui dit mieux pour une équipe qui avait de bonnes intentions !
DSCN1089
    Ils ne vont pas se décourager et chercheront à multiplier les offensives. Ils joueront 23 ballons pour 48 passes dont un bel essai en première main, à six passes marqué en fin de mi-temps mais hélas non transformé alors qu'il était entre les perches ! Les intentions sont là mais les maladresses sont fréquentes : 6 en-avants alors que le temps est encore clément et surtout 9 pénalités contre cinq seulement à Déols.
DSCN1091
    Après les oranges, le ciel se déchaîne et l'arbitre fait tomber une pluie de pénalités sur les pauvres fleuryssois. Onze pénalités à quatre dans des conditions plus que douteuses. Si les fautes étaient indiscutables elles existaient pareillement de l'autre côté mais celui-ci bénéficiait d'une mansuétude inexplicable.
DSCN1092
    La pluie, la grêle, le vent et l'œil du cyclone eurent raisons des nerfs des visiteurs. Dix « en-avants » et peu de ballons conservés sur des actions longues. 41 passes et seulement 15 ballons exploitables. Le match va basculer sur une nouvelle pénalité qui provoque une réaction d'humeur. Les dix mètres sont parfaitement justifiés (et espérés), le botteur adverse glisse au moment de la frappe et marque en frôlant la barre.
DSCN1093
    Le score en restera là, les esprits vont s'échauffer et un carton jaune viendra nous enfoncer un coup de poignard dans le dos tout en donnant l'occasion à nos amis de Déols de nous priver du bonus. La colère et le courage évitèrent cette injustice de trop et laissèrent ce score de tous les regrets et de la plus totale incompréhension : 8 à 5 !
DSCN1094
    Six matches six défaites et ce n'est pas la belle victoire de la réserve sur le plus petit écart ( 17 à 16) qui va atténuer le sentiment que tout et tous se liguent pour enfoncer notre équipe vers l'étage inférieur. Cette fois, des hommes en colère ont quitté le terrain et j'espère qu'ils n'oublieront plus jamais monsieur Colinat avant de rentrer sur un terrain.
DSCN1079
    Capilairement sien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe 09/11/2010 20:17



malheureusement il existe toujours des chefs de gare qui ne savent pas se du sifflet autrement que ce qu'a subit notre équipe je constate une nouvelle fois que le corp arbitrale est toujours
aussi mal diriger et former et ça me met hors de moi Mr le Doc quand mettrais vous en oeuvre une veritable structure arbitrale digne de ce nom ainsi que les Hommes compétents pour faire de ce
comité un exemple??????


ce Doc pense plus a sa notoriété je crois plutot que de faire évoluer la direction du jeu


arbitralement votre



BR 09/11/2010 20:28



Philippe


 


Ne jetons pas la pierre à un homme qui est venu en voisin aidé un club de son département et mettons en cause un système de désignation qui permet celà.


J'ai voulu lui expliquer que 19 pénalités à 9 c'était, sur l'allure et le score de ce match un peu exagéré sans comter le doigt d'honneur final mais le ton est vite monté.


Alors je signe et que celui que tu dénonce vienne me sanctionner, il s'occuperait ainsi un peu de son comité.


 


Amicalement tien.