Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Et Dieu dans tout ça ?

Sans foi ni moi …




    L'homme a fait Dieu à son image, c'est bien le pire qu'il pouvait créer en utilisant le modèle le plus infidèle qui soit à l'harmonie universelle ! Pour se sentir moins seul, pour se dédouaner de ses responsabilités, pour se donner un avenir quand il est incapable de l'inventer, l'Homme s'est construit l'avatar magnifique !

    La chose eut pu en rester là et servir les soirs d'angoisses, les jours de désastre climatique, les années de guerre, lors des deuils cruels. La consolation illusoire d'une entité virtuelle, d'un centre d'accueil des défunts, d'un tribunal suprême pour les vilains ne mangeait pas de pain et rompait un peu la pénibilité de ces modestes existences.

    Mais, l'Homme ne voulait pas seulement un miroir aux alouettes, il lui fallait un système de pensée, un monde de substitution, un joug incontestable pour ne plus avoir à user de son libre arbitre, cette création du diable ! Il établit alors un ensemble contraignant d'obligations et de menaces, d'interdits et de sentences, de règles et de rituels pour tenir la distance sur cette terrible vallée de larmes.

    L'homme a fait preuve en la circonstance d'une imagination sans borne. Il a balayé tous les champs des possibles et surtout des impossibles, des insupportables, des inacceptables. Il s'est laissé déborder par son immense capacité à créer le mal pour assouvir sa nature profonde. Naturellement, en se privant de sa moitié raisonnable, de la douce et paisible Femme, il devait forcément tomber dans l'ignoble.

    Il a ainsi fabriqué des codes restrictifs, des principes qui fixaient des obligations pour tous les actes de notre quotidien. Comme on est jamais mieux servi que par soi-même, l'homme se donna la part belle et garda la mauvaise partie pour celle qui était à ses côtés. Il a aussi instauré un ensemble complexe de lois du marché pour s'assurer l'exclusivité : « l'œcuménisme c'est la chienlit »  auraient déclaré en chœur tous les prophètes, sur ce seul point d'accord !

    Apostasie, blasphème, baptême, circoncision, confession, indulgences, pèlerinage, … rien n'est fait au hasard pour asservir le petit peuple des fidèles quand les cadres, les prosélytes, le haut clergé, les dignitaires s'affranchissent tous de ces interdits inutiles. L'affaire fut excellente, quelques milliers d'années après, la petite entreprise fonctionne encore à merveille. Elle a même repris des couleurs depuis quelques décennies !

    Notre «chanoine d'honneur de Saint-Jean-de-Latran» a relevé le gant de la croisade. Quand le vent est mauvais, que la populace gronde, les vieilles recettes se font dans les vieux pots. Il faut alors raviver les bûchers, souffler sur les braises de la discorde, des superstitions et des croyances immatérielles. Il endosse l'habit de grand prêtre, il en appelle à notre Sainte Mère l'Église Romaine, catholique apostolique et colique néphrétique.

    Au Puy-en-Velay, il nous place sur un long chemin de souffrances, de querelles et de troubles civils. Au bout du chemin Français, il n'ignore pas que se dresse Roncevaux. Il se rêve Charles, n'est que Pépin le Bref et veut bouter le Sarrasin de notre terre sacrée. Il a sans doute oublié la fin de la légende et nous sommes quelques-uns à espérer que le cor sonnera l'hallali en 2012, que Durandal se brisera sous la colère du peuple pour oublier ce sinistre épisode.

    Laissons-là les racines chrétiennes de l'Europe et faisons un espace de paix et de concorde, d'intelligence et de tolérance, de laïcité absolue de nos institutions. Le Chanoine se fourvoie, qu'il n'entraîne pas son peuple vers une nouvelle et sans doute mortelle « Guerre de Religion ! ».

   
    Laïquement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article