Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Et l'histoire se termine encore de la même manière.

Fanny sur tous les voyages.

 

DSCN0339


    Si la réserve termine son championnat en trombe et en beauté, notre pauvre équipe fanion n'en finit pas de traîner sa misère, son impuissance et sa poisse. À Dammarie comme souvent cette saison, les efforts ne furent pas payés de retour et quelques petits détails ont manqué pour qu'une juste récompense tombe dans l'escarcelle des verts et rouges.
DSCN0336
    Le match s'est peut-être joué dès le vendredi avec la composition de l'équipe en fonction des présents sur le pré. En plaçant une triplette défensive trop inexpérimentée, non seulement j'ai mis en défaut trois garçons qui ne méritaient pas pareille punition mais j'ai compromis le départ de ce match. Il aurait fallu dans ce contexte que leurs partenaires prennent davantage conscience de ce contexte et jouent plus en occupation en début de partie.
DSCN0367
    Hélas, ce ne fut pas le cas et les mêmes défauts ont provoqué toute l'année la même sanction. Des ballons perdus au contact, des fautes dans notre camp, des maladresses qui remettent l'adversaire dans le jeu et tous les efforts restent lettre morte au coup de sifflet final. C'est encore ce qui se passa à Dammarie avec un début de partie vent dans le dos et un jeu qui stagne dans notre camp faute de jeu au pied long.
DSCN0349
    Une maladresse et sans jouer, les rouges mettent trois points. La défense du troisième rideau pas assurée et nous voilà contraint de sortir trop prématurément nos pauvres partenaires, blessés par ce désaveu évident. À cela, il faut ajouter deux échecs sur des pénalités passables et nous avons les ingrédients de la future désillusion.
DSCN0354
    Heureusement en fin de mi-temps les gros trouvent les ressources pour aller à dame derrière une pénalité jouée à la main. Un maul s'organise, la poussée se réalise à treize mais ne permet pas d'aller au bout. Le jeu rebondit et la balle finit enfin derrière la ligne. 7 à 3 le rêve est possible.
DSCN0369
    Une faute stupide, une pénalité qui fera mal au décompte final parce qu'une fois encore, après avoir marqué, Fleury n'est pas capable sur le coup de renvoi de faire ce que réussissent toutes les bonnes équipes de Rugby : «  Prendre la balle, la mettre à l'abri et retourner chez l'adversaire au pied ! ». Au lieu de quoi, Fleury laisse toujours s'installer l'adversaire dans son camp pour qu'il reprenne tranquillement confiance.
DSCN0357
    Le début de la seconde période sera un long et incompréhensible encéphalogramme plat. Pendant près de quinze minutes, les verts ne font plus rien de bon, ne se sortent pas de leur camp, tentent sans réussir et ne réussissent pas à s'en sortir. La sautée dans les vingt-deux mètres finit par une « cagade » et donne la possibilité aux beaucerons d'enfoncer le clou. Heureusement leur buteur est maladroit …
DSCN0343
    Finalement à force de ne rien faire, de ne pas être à dix mètres à chaque pénalité, la fessée arrive toujours et les rouges passent logiquement devant au planchot. 7 à 9 sans se révolter, il y a de quoi se mettre en boule. C'est le moment choisi par Fleury pour redonner du bonheur à son jeu. Des attaques, des relais, de l'envie quand elle manqua tant pendant un temps qui parut interminable.
DSCN0356
    A force d'essayer, à force de mordre dans le ballon, le coup de sifflet libérateur survient et la pénalité passa entre les perches. 10 à 9 l'impossible était à portée de bras. Mais la réception fut fatale une fois encore. Maladresse et faute immédiate. Immaturité ou inconstance chronique, Fleury mena au score moins d'une minute. 10 à 12 et quelques minutes d'espoir pour renverser la vapeur.
DSCN0347
    L'énergie du désespoir à ceci de pathétique qu'elle est belle mais très rarement efficace. Des vagues farouches qui échouent sur une précipitation, une faute de main ou une mauvaise passe. L'arbitre siffle une fois encore sur une défaite pas forcément justifiée mais expliquée par des petits détails qui sont trop systématiquement en notre défaveur.

DSCN0372
    Découragement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article