Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Génération Zapping

 

A tous les déserteurs ...

 

A lui d'ici et les autres d'ailleurs ...

Nulle censure ne doit trouver sa place ici ...

L'entraîneur de la Bande à Jules a le regret de publier quelques réflexions par écrit à tous ceux qui ne savent plus ce qu'est un engagement associatif.

 

Il a décidé il y a peu de renouveler un engagement sportif et associatif, en signant une licence de rugby. Cet acte aurait dû l'engager dans un processus beaucoup plus contraignant qu'un geste consumériste dans l'anonymat confortable du commerce de loisir. Nous croyons en des valeurs de loyauté, de fidélité et d'abnégation qui n'ont aucun point commun avec les pratiques d'une société de la simple satisfaction des désirs immédiats.

 

Il vient quand bon lui semble, il ne répond pas aux convocations, il ne respecte pas des paroles données … Nous ne pouvons construire un relation solide avec l'égoïsme de ses positions et la manque de fiabilité de ses propos.

 

La Bande à Jules est un groupe très restreint de garçons unis par la farouche volonté de vivre collectivement leur passion Rugby dans la compétition et sa préparation. Une équipe ne peut exister officiellement que si elle se présente à 16 éléments à chaque rencontre. Par deux fois, nous l'avons prié de nous rejoindre, par deux fois il a promis pour finir par se démettre.

 

Pourtant rien ne justifie vraiment son attitude alors que certains de tes camarades ont bravé la blessure, oublié des obligations, différé des contraintes, bouleversé leur emploi du temps pour honorer leur parole de début de saison. Ceux-là n'acceptent plus de s'abaisser à le supplier, !

 

Pour eux, une signature en bas d'une licence c'est une parole donnée à ses pairs, un engagement sur l'honneur vis à vis d'un groupe comme de soi-même. Il semble ne pas partager ces convictions et sa pratique du Rugby passe au dernier plan de ses distractions habituelles.

 

Nous ne voulons plus perdre notre temps, notre énergie, pour des girouettes, des picoreurs, des profiteurs de l'instant. Dans un collectif chacun doit donner avant de recevoir. Il a daigné participer à quelques entraînements et depuis, ne donne aucun signe de vie ni la moindre explication. Il a même promis de venir à un match par deux fois sans tenir parole !

 

Quelque soient ses excuses, ses raisons, ses contraintes, son comportement n'est plus recevable. En d'autres temps, cet agissement détestable eut été qualifié de trahison honteuse. Si les temps sont dédiés à la satisfaction des désirs, cette philosophie d'un hédonisme égoïste ne correspond pas aux valeurs qui justifient notre engagement dans le monde associatif.

 

La coupe est pleine, nous sommes profondément blessés par le mépris qu'il affiche. Cette situation ne saurait durer plus longtemps. Par cette lettre, nous lui promettons de ne plus jamais l'importuner par téléphone pour l'implorer. Nous lui renvoyons également sa licence, ce papier qui n'a aucune valeur à ses yeux et qu'il ignore sans vergogne.

 

Il est totalement libéré de ta parole. Cela ne change peut-être rien pour lui mais ce geste symbolique est nécessaire à notre dignité, mot dont il devrait s'inspirer un peu plus. Bien-sûr aucune porte n'est jamais fermée et le terrain lui demeurera accessible quand le désir l'en prendra. Il pourra satisfaire ses envies d'activité physique dans une logique de loisir qui lui appartient.

 

Il n'est plus membre de La Bande à Jules ce qui signifie simplement qu'il ne sera pas sollicité pour un match de Rugby, un samedi, vous n'y pensez pas !

 

Nous lui souhaitons de s'épanouir pleinement dans le style de vie qu'il a choisi en espérant qu'il trouvera des camarades qui partagent ses valeurs ! Nous lui prions de recevoir comme il se doit, ce message qui n'est pas particulièrement amène.

 

Exaspérément vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

boutard philippe 04/01/2010 20:38


pour revenir sur mon commentaire bien sur il faut le prendre avec humour mais je me met a ta place bernard j'ai été entraineur et meme en temps que joueur ce comportement m'a toujours exasperer
l'esprit rugby passe d'abord par des valeurs de camaraderie un esprit d'équipe un respect pour tes potes qui jouent avec toi pour l'entraineur qui donne plus de son temps parfois a ces joueurs qu'a
ses proches au dirigeants qui font le maximum pour toi a ton club.
bien sur le sport est secondaire dans la vie mais cela ne doit pas empecher de reconnaitre le travail l'amitié que tous les licencié responsable de ton  club t'offre,avec simplement leur
passion pour ce sport et leur coeur respectons ces valeurs


BR 05/01/2010 08:03


Merci de ces précisions qui vont compléter les griefs que ce garçon n'a pas voulu recevoir.

À bientôt au bord d'un terrain quand le temps le voudra bien ...

Météofroidement vôtre


boutard philippe 02/01/2010 10:06


menont le a l'échafaud


BR 02/01/2010 18:54


Il ne faut rien exagérer.
Il a choisi la mauvaise manière et le pire des entraîneurs.
ça, je ne peux laisser passer.

Un président en retraite peut comprendre la colère.
Bonne année pleine de lectures.
BR