Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Histoire d'enfant gâté ou de sélectionneur maladroit ?

De l'affectif en général et de la trahison en particulier.

 

 



    Tempête dans un verre d'eau ? Le déluge de la Beaujoire (celui de la météo, hélas pas celui du jeu) a laissé des traces aqueuses. Une belle petite polémique ovale pour évacuer l'essentiel et tenter de tenir une petite place médiatique à côté des si graves et importants problèmes de prime de la déprime de nos amis footballeurs.

    La non-sélection de Fulgence Ouedraogo face à l'Argentine dans sa ville de Montpellier a provoqué une polémique, mardi, à Marcoussis où Marc Lièvremont n'a pas apprécié que le joueur s'épanche dans la presse. Le sélectionneur n'a pas goûté qu'un joueur renvoyé à la maison juge la chose suffisamment mal pour s'en confier à la presse.

    L'objet du délit ? Un coup de blues de l'enfant de Montpellier qui ne jouera pas le match international sur sa pelouse fétiche. "C'est l'une des plus grandes déceptions de ma carrière. J'ai l'impression de manquer le bon wagon. Ce match à Montpellier me tenait véritablement à cœur". Il avoue sincèrement : "Là, je ressors de ma semaine en Bleu avec une immense frustration. J'ai l'impression que, dès que le niveau monte, le staff ne me fait pas confiance"

    La sentence du coach est catégorique : "C'EST LE CAPRICE D'ENFANT GÂTÉ". Dans le même temps, monsieur Lièvremont se défend : « J'ai toujours parlé de gestion affective du groupe ».

    Marc Lièvremont tombe dans l'absurde. Oui, le Rugby a toujours développé un rapport très puissant avec l'affectif. C'est même pour beaucoup d'entraîneurs une des composantes essentielles de la performance. Jacques Fourroux, sélectionneur du XV de France était passé maître dans ce qui pourrait à distance s'apparenter à de la manipulation mentale. Alors, ne jouons pas les vierges effarouchées et reconnaissons que débarquer Fulgence avant son match de Montpellier est parfaitement maladroit et ne se justifierait qu'après une légère contre-performance pour obtenir une réaction virulente le coup d'après.

    Chaque entraîneur a pratiqué de la sorte quand il constatait une petite baisse de régime d'un pilier du groupe. Mais là, point de réponse factuelle à un résultat décevant, la décision était prise et annoncée avant le match international contre les Fidji qui compta une fois de plus pour peanuts !

    Fulgence Ouedraogo a également reproché à Marc Lièvremont de lui avoir annoncé qu'il ne serait pas retenu pour le match contre l'Argentine, dès samedi matin, avant le match contre les Fidji et quelle que soit sa performance. " Je ne peux que l'en féliciter. Nier les résultats d'un match est parfaitement incohérent, cela relève de la faute professionnelle et ne trouve aucune explication acceptable.

    Lièvremont continue à s'enfoncer : "Il a parlé d'un manque de confiance. Quand on va voir un joueur pour lui dire que l'on compte sur lui pour l'Australie et la Coupe du monde, si ce n'est pas lui faire preuve de confiance..." Certes monsieur le sélectionneur mais tout ça n'a, quand on a vingt deux ans que peu d'importance à côté d'un match à la maison avec la belle tunique bleue. Vous qui usez de la dimension affective, vous eussiez dû le comprendre !

    L'incident est révélateur du manque de charisme de notre entraîneur avant le rendez-vous capital de la prochaine coupe du Monde. Il illustre une navigation à vue et un manque de cohérence. J'avais des doutes sur cette tournée, sa gestion apporte la preuve qu'on bricole alors que nos amis anglais avancent à grand pas. Et là, l'affectif des supporters Français en prend un grand coup !

    Enfantgâtement sien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article