Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Hôtel des vanités ...

Roseline contre Rama


 

    Une tempête dans une piscine grand luxed'un hôtel a bien plus d'étoiles que le maillot de nos pantins à crampons ; voilà que l'affaire du choix indécent prend des allures d'affaire d'état de la déliquescence de notre société.

    Qu'une secrétaire d'état issue de l'immigration se rappelle les temps anciens où la vie ne lui était pas aussi facile et puisse critiquer le confort honteux qui permet de loger l'élite footballistique de notre nation convaincue des bienfaits de la mixité ethnique qu'en matière sportive. Le monde cesse alors d'exister pour nos grands hommes et femmes politiques.

    On nous exhorte alors à ne point écouter la petite vipère qui crache un peu tard un venin qui peut s'avérer fatal à nos rois de la balle ! J'ai entendu des appels au peuple, des phrases merveilleuses qui font honneur à ceux qui osent le ridicule en déclarant que la France entière doit être derrière son équipe.

    Il faut reconnaître que le conseil est pertinent, c'est bien en étant derrière eux qu'il est possible de ramasser les quelques miettes qui échapperont à leur appétence financière. Dans ces propos, nous devons accepter sans riposter que ces égoïstes, ces pauvres garçons sans réflexion ni raison puissent nous représenter au moment d'une Marseillaise  destinée uniquement à faire vibrer les gogos et les enfants.

    Tout le monde pourfend la pauvre Rama Yade. Sa patronne qui aime tant les sportifs se pique d'avoir contracté le virus mondial, contre lequel aucun vaccin ne peut rien. Marie Georges se souvient qu'elle fut une remarquable ministre des sports et profite de la saillie pour faire taire la débutante en la renvoyant à son bilan. Le procédé est mesquin et indigne des valeurs de la dame.

    Pour bâillonner Rama Yade on va chercher la petite bête, un avion ministériel pris pour faire comme tous les copains, une dépense abusive au royaume des excès multiples. On la taxe d'hypocrisie et personne ne peut accepter que la réaction soit sincère. Dénigrez et il ne restera rien de la belle panthère et de sa légitime colère !

    Les Français qui en croquent à la Fifa s'indignent à leur tour. Les frais sont payés largement par une prime démentielle versée à la fédération Française de Football pour célébrer sa qualification haut la main à l'épreuve. Puisqu'ils ont l'argent, ils peuvent bien le dépenser comme ils l'entendent !

    L'argument fait mouche en ces temps de crise et d'économies multiples pour tout ce qui n'est pas rond. À dépenser beaucoup moins, la Fédération dispendieuse eut pu financer des actions de masse, du sport scolaire ou dans les quartiers. Je sais que c'est de la démagogie de bas étage et que au sommet de ces hautes sphères, on se soucie fort peu du petit peuple …

    Gageons qu'on imposera le silence à la malheureuse. La France a besoin de belles victoires pour sauver la face et les réformes à venir. La retraite n'est pas une sinécure et après la Russie, celle d'Afrique du Sud pourrait tout aussi bien rester dans les mémoires. Je mélange tout et j'en suis fier, je cherche à imiter les hommes qui nous gouvernent.

    La copie ne vaudra jamais les originaux. Ils m'ont pourtant convaincu d'une chose : je ne regarderai aucun match de ce cirque indigne pour garder les yeux ouverts sur les misères qu'on veut nous infliger ….

    Sentinellement vôtre

Sentinellement vôtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article