Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Jules des Carnutes aux Cathares

 

Portrait sur mon chemin.


Jules l'associatif …


3singes

Créateur immodeste de la Bande à Jules, il me fallait croiser sur ce chemin un quidam affublé de ce surnom formidable. Ce fut mon premier hôte, P. B. qui se fit me plaisir de pauser face à mon écritoire par le truchement complice de sa chère et fort patiente épouse : dame Martine.


Jules est accordéoniste dans un groupe folk dont le nom est une douce incitation à la rêverie Carnute. Guerluchon puisque c'est de lui qu'il s'agit était un dieu païen qui permettait aux dames d'enfanter quand elles en étaient en peine. Sa fontaine miraculeuse sise dans cette Sologne sauvage est ornementée d'un phallus mirifique. La dame frotta le bel engin, se régala d'une pincée de poudre blanche mélangée à de l'eau, et le sortilège s'accomplit !

DSCN0010-copie-1

Revenons à notre accordéoniste qui usa de cette diablerie puisque sa femme et lui ont eu quatre enfants. Il anime chaque premier vendredi du mois, un atelier danse traditionnelles en son village de cœur. C'est là le premier volet des innombrables activités associatives qui guident les pas de notre ventre jaune au grand cœur !


En effet, Jules a bien d'autres cordes à son accordéon. Il préside aux destinées de Ciné-Marcilly, une belle et noble idée qui permet aux ruraux de profiter des charmes du grand écran. Une fois par mois, le rideau se lève sur un film qui, par obligation légale, doit être sorti depuis plus de six mois. Les distributeurs sont gens tatillons et certainement plus urbains que ruraux.

DSCN0019

Qu'importe, notre missionnaire de la culture en son pays se démène comme un beau diable et il a même sorti de sa boîte un curieux Avatar en 3D bien avant les voisins de la si hautaine Cenabum ! Marcilly fut alors le village des merveilles pour Alice et monsieur Depardieu …


Monsieur Le président se fait tout autant membre actif en d'autres circonstances. Il est délégué départemental de l'éducation nationale en titre du canton de La Ferté Saint Aubin. Il sillonne les Monts et les Vaux de sa chère région car il tient tout particulièrement à ce que les petits villages de Sologne conservent leurs écoles.

Fausse rivière

Membre actif, il l'est encore en divers(es) endroits. Il sait ce que cet adjectif comporte d'exigences et de sacrifices même s'il est payé en retour par l'ingratitude de ses concitoyens. Ceux-là préfèrent les ronrons assourdissants d'un notable local qui tient la Mairie comme un bâton de maréchal.


Prendre la commune qui s'endort dans les bras d'un nobliau d'ancien régime est son vœu le plus cher. L'adversaire et le système électoral ont eu raison de lui cinq fois déjà et la sixième il a eu la sagesse d'attendre que le Maire s'use un peu plus à ce poste qu'il conserve depuis à peine quarante petites années de somnolence active.

silence

Monsieur Jules de peur de s'ennuyer sans doute fait aussi du vélo, du bois et son jardin. Sa femme m'a avoué préférer la dernière activité(s), la seule qui lui permette enfin de conserver l'œil sur sa moitié une paire d'heures, pas plus !


N'allez pas croire que notre homme profite d'une retraite qui lui  octroie ce supplément de temps. Que nenni ! Il est professeur d'électro-technique depuis cinq ans en Orléans. Il s'y rend en train pour corriger ses copies durant le trajet, voilà dévoilé l'un de ses secrets. Il a dû quitter à regret le Lycée de Vierzon, frappé par une pression démographique en berne.


Il y avait côtoyé de longues années l'ami Gilles que je devrais sans doute retrouver lors de mon passage dans la capitale des cheminots de la région Centre.

 

DSCN0022-copie-1



Electoralement vôtre

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

veronique T. 07/07/2010 20:58



Salut Bernard,


Je me disais que peut être, tu n'allais pas partir... mais si, tu es bien en route ! La chaleur s'annonce forte demain. J'espère que tu survivras... Mère Anne t'attend sagement à la maison. Ou
plutôt, elle courre partout pour tout mener de front vaillamment, comme à son habitude. Et en plus, il parait que ce WE, tu as besoin d'un nouveau short et qu'elle se mettra donc elle aussi sur
la route... Tu vas en déchirer beaucoup comme ça, des shorts ?


Je t'embrasse et te soutiens... si, si, c'est vrai !


Véronique



BR 08/07/2010 14:05



Véronique


 


Belle marque de solidarité féminine.


Je suis à Vierzon et n'ai plus qu'un short, les chaussures me blessent et le duvet est trop froid pour dormir dehors.


Voilà comment Sainte Anne peut intercéder alors qu'elle a tant à faire.


Je sais qu'elle est invitée chez des voisins bienveillants. Merci