Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

L'offrande faite à Marianne.

Les dessous de l'affaire …

À MONSIEUR LE MAIRE ……

marianne_grand_empru_19517s.jpg


    Depuis le temps que nous l'apercevions couverte de son éternel bonnet phrygien, nous la pensions éternelle demoiselle ayant fait don de sa personne à la France. Elle symbolisait la femme, le courage et la volonté, le dévouement et la générosité. Elle ne se souciait pas des frivolités de la vie amoureuse. Marianne, notre Marianne, nous était dévouée corps et âme.

    Cruelle désillusion, elle s'est offerte ; c'est du moins ce que l'amoureux déçu ose imaginer, elle s'est vendue ; c'est hélas beaucoup plus probable, au nouveau maître des cœurs de ce doux pays de l'amour courtois et des mœurs contemporaines si différentes.

    Marianne nous apparaît vêtue de pied en cap sur les affiches de la campagne publicitaire pour le grand emprunt national. Adieu les causes nobles, la République et sa devise flamboyante. Marianne défend aujourd'hui les devises mercantiles, elle a troqué les valeurs de la république pour la valeur sonnante et trébuchante.

    D'ailleurs la donzelle a trébuché. Elle arbore un ventre rond qui en dit long sur les relations qu'elle a tissées avec l'hôte de l'Élysée. Les mauvaises langues vont bon train sur le sujet. On se régale de remarques désagréables, d'insinuations scabreuses et de réflexions douteuses.

4139499268_78d681ea0b.jpg


    Les positions deviennent des postures, à moins que ce soit le contraire ... De tous côtés la chose est commentée, l'initiative dénigrée et l'honneur national bafoué.

    Certains affirment, et je ne suis pas loin de leur donner raison, qu'on lui a fait un enfant dans le dos. Qu'importe la technique, seul le résultat compte, ce qui est bien l'essentiel quand il s'agit d'emprunt. D'autres se gaussent et déclarent qu'à force de fréquenter le monde merveilleux de Mickey, son illustre courtisan la fera accoucher d'une souris.

    Les plus tatillons ne se préoccupent guère de la paternité supposée. Ils pensent inutile de se perdre en conjectures et estiment que seule la conjoncture importe. Alors ils s'indignent de voir cette future parturiente porter une coiffe. Se couvrir la tête, par les temps qui courent, est du plus mauvais effet, même si Dieu, reconnaîtra les siens !

    Quelques-uns s'étonnent de la blancheur qui drape la dame pêcheresse. Cette virginale tenue semble bien décalée au regard d'une félicité portée à bout de bras. Ne voudrait-on pas suggérer une nouvelle immaculée conception, une fable de ces temps nouveaux où plus rien ne saurait nous surprendre ?

70133455_baf54f9c97.jpg


    Marianne pose pieds nus, elle est, tout comme notre pauvre pays, sur la paille ! Voilà la véritable raison de cette campagne coûteuse. Il faut faire entrer de l'argent dans les caisses de l'état, sauver ce qui peut l'être encore et tenter d'offrir un lendemain à cet enfant à venir.

    Enfin, des experts en iconographie, des spécialistes de la sémiologie de l'image pensent à juste titre qu'on nous cache quelque chose. Ils rejoignent les exégètes et affirment, péremptoires, qu'il y a anguille sous roche mais qu'il ne faut pas tout mettre sur le compte de ce sacré Gabriel !

    La France est-elle à l'aube (encore une métaphore virginale) d'une grande et lourde révélation faite au mari ? La chanteuse aphone a t-elle eu l'intention d'user de cette stratégie pour signifier à la nation entière un heureux événement ou pour afficher un désir inavouable dans le secret de leur intimité ?

    L'hypothèse mérite d'être posée et les « vrais Français » se précipiteront sur leur cagnotte pour participer à la célébration. Ils ne reculeront devant aucun sacrifice et certains feront un passage par  la Suisse pour apporter leur obole à cette si noble cause.

    Petitcochonrosement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mathieu teixeira 01/03/2010 10:13


Bonjour Bernard, je m'en reviens de la porte de Versailles
Que diable voici deux jours que le SIA est ouvert et encore pas une chronique sur le sujet, il est vrai que ce salon à plus l'apparence à une foire politique ou chacuns y va de sa promesse que d'un
salon Agricole , je ne jette pas la pierre aux agriculteurs qui y présentent leurs animaux car je sais au combien ce que la distinction d'un concours comme Paris représente.
mais à l'heure ou la crise grandit ou le RSA est de plus en plus demandé par certaines exploitations, cette mascarade devient absurde la ferme célébrité aurait elle déserté l'afrique pour se
retrouver à Paris....  


BR 01/03/2010 13:18



Mathieu

J'aitrop de respect pour l'agriculture pour me lancer dans ce sujet. Le salon n'est pas sa vitrine, c'est une plaquette promotionnelle suroout destinée aux politiques et aux parisiens.
L'agriculture réelle, celle qui maintient le pays intérieur n'a pas trop sa place.

Des bêtes de foire, des gros exploitants qui se gavent de primes et l'absence des petits éleveurs, des petits paysans qui crèvent dans l'indiffirence générale.

Finalement, il se peut q'il y ait une chronqiue sur lepost.fr C'est nabum

À bientôt noble inspirateur gastronome

Vive le cochon !