Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

La Justice est finalement passée ...

 

L'affaire « Fansolo » 2

 

 



 

 


"Je vous écris d'une ville qu'il est plus prudent de désigner par son ancien patronyme. À Cenabum, il y a quelques années, des hommes d'autorité ont souhaité expérimenter les grandes et belles idées de leur maître en matière de sécurité publique. Nous savons tous ce qu'il advient lorsque le pouvoir se gargarise de mots tels que : « Ordre, sécurité, délinquance, surveillance,… »

La vie change de nature dans ces cités qui se trouvent engluées dans les filets de la suspicion, de la délation, de la peur et de la menace. Rien n'est simple et tout prend des proportions qui échappent aux règles habituelles de la démocratie, du débat d'idées et du désaccord public.

Notre bon maire, Pharaon des bords du fleuve Liger, a traîné en justice un blogueur pasticheur : le sieur Fansolo, qui osait se gausser en s'appropriant le nom même de l'édile municipal. La chose était grave, le crime manifeste et les conséquences dramatiques pour celui qui ne pensait qu'à rire un peu au détriment d'un puissant.

Le plaisantin, la justice est terrible quand elle s'en prend aux plus faibles, est condamné à verser 16 000 € pour usurpation factice et néanmoins humoristique d'identité sous couvert de l'anonymat du blog. Les défenseurs de ce maire au grand cœur semblent plus redouter un blog qu'un organe officiel de presse." ...



 

Voilà ce que j'écrivais à l'époque, depuis beaucoup d'eau est passée sous les ponts d'Orléans. La justice a fait son œuvre et aujourd'hui même, la cour de cassation a lavé l'honneur d'un homme qu'un édile a voulu ruiner, déshonorer, détruire. L'humour ne doit pas se faire aux dépens de ceux qui sont tout puissant en leur royaume, d'autres en notre ville le savent, qui ont eu affaire à une justice bien complaisante avec le pouvoir local. Mais revenons sur le cours des choses ...

L'affaire n'est pas anodine. Outre l'argent qui ne place jamais les justiciables à égalité, la belle affaire, plaidée avec l'argent municipal, a contraint Fansolo à déménager et quitter une ville où la vie ne lui était plus agréable. La Grandeur d'un homme politique serait de passer l'éponge sur des broutilles pour ne se préoccuper que des choses essentielles.

L'homme, trop certain de son pouvoir refusa de fermer les yeux. Pire même, il toucha les chèques dus aux dommages et intérêts à l'extrême limite de la date limite, ajoutant à la ruine, le plaisir machiavélique de bercer sa victime de vaines illusions. Cet homme est un élu de la nation, il se devrait d'user de mansuétude, il toucha à rebours, argent supplémentaire, on se demande bien pour quoi en faire !

Puis le temps a passé, les plaies ne se sont jamais refermées. Fansolo a changé de vie, de ville et de travail. Il a été attaqué sur ses économies. Ces gens-là sont bien prompts à vous traîner en justice pour diffamation, fort qu'ils sont de moyens considérables, de réseaux puissants et de connaissances bien commodes. Le simple citoyen se trouve broyé dans l'aventure. Mais ceux-là sont des loups qui ne se soucient guère des plus humbles, simples comparses bons seulement quelquefois dans leur vie, à glisser un bulletin dans l'urne !

La machine judiciaire est souvent leur alliée. Par ses lourdeurs, son jargon, ses méandres et ses préférences, elle penche de préférence du côté de la cognée. Il faut patience et persévérance pour qu'un petit grain de sable parvienne à trouver écoute et attention devant les gens de robe. Fansolo n'était pas homme à lacher le morceau, jusqu'à la plus haute juridiction, il clama son bon droit et demanda justice et honneur.

Voilà qu'il obtient satisfaction. La cour de cassation a lavé l'affront. Fansolo n'est  coupable de rien et le calvaire qui fut le sien, de longues années durant, passe au rang des profits et pertes. Le maire d'Orléans s'il se voit réfuter, n'en a pas moins brisé un homme qui ne voulait que rire. Il n'est rien de plus dangereux que la farce, l'élu le savait, lui qui ne prête pas à l'humour. Il se devrait maintenant de réparer son manque de dérision. Nous avons beaucoup pleuré des saillies de notre magistrat, il sera grand temps pour nous d'en rire à notre tour !

Honneurlavement sien


À lire également :

 

http://www.rue89.com/2011/10/08/la-cour-de-cassation-etend-le-droit-de-la-presse-aux-blogs-225347

http://detoutetderiensurtoutderiendailleurs.blogspot.com/2011/10/fansolo-finalement-vainqueur-de-serge.html

L'article de Pascal Martineau : http://www.dazibao-orleans.net/article-faux-blog-la-victoire-de-fansolo-86025905.html

L'article d'Open : http://openlasource.wordpress.com/2011/10/06/si-meme-la-justice-reviens/

 

Du côté de Tours aussi : http://matfanus.blogspot.com/

 

Vidéos :


France 3 Centre - Antoine Bardet quitte Orléans par Dj-Sheit
France 3 Centre - Affaire Serge Grouard VS Fansolo par Dj-Sheit

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article