Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

La Panacée Universelle : le stage !

  • Des Garanties pour l'Avenir.
À ceux qui sont dans la difficulté aujourd'hui mais qui ne voulaient pas d'un stage hier !


    Le stage devrait constituer un passage obligé dans toute équipe de sport collectif. Il ne devrait pas y avoir de communautés d'action sans ce liant indispensable qui permet de découvrir les gens, de mesurer leurs limites, d'appréhender leurs failles, de découvrir leurs lumières.

    Trop souvent, le Stage passe pour un luxe, un désir supplémentaire et onéreux, émanant d'un entraîneur capricieux et exigeant. Aucune ligne de budget n'est réservée à cette lubie, surtout s'il ne s'agit pas de l'équipe fanion.

    Il y a dans cet oubli, comme une marque évidente de l'incompréhension du fonctionnement d'un groupe et des enjeux qui se cachent derrière ce passage essentiel. Imagine-ton un maçon construire une maison sans fondations ?
    Il est de plus en plus évident qu'il est impossible de créer une communauté d'objectif sans vivre un temps commun qui vous débarrasse de votre enveloppe sociale. Les entreprises ont depuis longtemps compris cette nécessité qu'elles imposent à leurs cadres. Les clubs professionnels répètent fréquemment ce moment lorsque la nécessité s'en fait ressentir. Les fédérations  ou les comités n'imaginent pas de réunir une sélection sans ce liant.

    Pourtant nos clubs et leurs membres n'ont pas encore intégré cette évidence. Il faut que le stage s'inscrive dans un rituel sur plusieurs années pour qu'il entre véritablement dans les mœurs et surtout dans les calendriers personnels.
   
    L'engagement associatif exige des efforts et de la disponibilité. Un club n'est pas un prestataire de loisir, un espace où l'on vient quand on le veut. Il y a, bien sûr, des impératifs professionnels, des obligations familiales. Mais toutes les excuses ne sont pas recevables comme tous les prétextes ne sont pas bons à mettre en avant.
    L'association vous demande autant de responsabilités que vos autres espaces sociaux. D'autant plus d'ailleurs,  que vous y êtes arrivé de votre plein gré. Votre signature vous engage auprès du club, de ses responsables mais surtout envers vos camarades d'équipe.

    Ne pas intégrer cette dimension fait de vous un zapeur insupportable sur lequel il est impossible de compter, ce joueur imprévisible qui se satisfait des moments faciles et laisse aux autres, les contraintes délicates.

    Le stage, en permettant de fixer des règles, de marquer des limites, de découvrir les gens, vous engage vraiment dans la construction d'un groupe. Il vous place devant les responsabilités qui vous incombent.

    Alors, quand il n'est pas partie intégrante du programme de toutes les équipes d'un club, il ne faut pas s'étonner de retrouver de plus en plus de comportements de « Pauvre Type ». Tout ce construit, un projet de jeu, un budget, un esprit club, un équipe soudée.

    Chaque strate du club devrait disposer de cet espace de découverte de soi et des autres pour se lancer utilement dans la mission qui lui a été confiée. Chaque début de saison devrait mobiliser les énergies et la disponibilité de tous pour monter des projets simples, économiques et intenses qui feraient de nos clubs de véritables espaces d'éducation.

    Puis, le sportif et l'administratif trouveraient leur place sans consacrer trop d'énergie à moduler des dysfonctionnements que n'auraient plus lieu d'exister.
    Stagiairement vôtre.
   

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article