Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Le bon grain et l'ivraie

La Bande chez les betteraviers.

Voyage au bout de le terre ...

Pitoche-JuniorsP5018.jpg

    Samedi prochain, les petits gars de la Bande à Jules vont affronter les amis de Pithiviers. Ils ne savent pas ce qu'est une terre de Rugby, une ville qui vit au rythme de l'équipe en rouge et noir. Il ne faut pas les en blâmer puisque les verts et rouges ignorent ce que peut-être l'engouement d'une ville pour le sport. Mercredi soir encore, la forme de la communication officielle laissa à désirer et il faut beaucoup de patience pour être bénévole avec si peu de considération.

    Revenons à nos futurs adversaires, pour un match capital dans la sous-préfecture du nord de notre département. J'ai ressorti des cartons une chronique du Courrier du Loiret qui illustre le climat très chaleureux qui entoure les prestations des équipes cadets et juniors.



Quand les jeunes poussent …

3826683204_86262f0f74.jpg
     Ce samedi là, il y avait une foule au stade Pasteur. L'été indien nous gratifiait du dernier soleil brûlant de l'année et le rugby nous conviait à assister aux exploits annoncés de la future relève Rouge et Noire …

    Dans les tribunes et autour de la main courante se pressaient les parents des champions à venir, les copines et parfois petites amies, les camarades, les dirigeants, les joueurs seniors ...
Cette liste fastidieuse doit vous paraître évidente. Pour le béotien de la Pitochie, il n'en est rien.

    Je vois là un signe fort de vitalité, du bien être ensemble ici qui ne se retrouve pas nécessairement chez nos voisins d'Orléans et des  cités de cette grande agglomération.

    Cette foule de sportifs put admirer la première période endiablée des cadets locaux. Puissants, enthousiastes, adroits et techniques à la fois, ils réduisent à néant les efforts sancerrois. Mais le viticulteur sait être patient et la seconde période ne fut pas du même tonneau. Gagnés par la facilité et l'individualisme, usant et abusant du jeu au pied, les cadets ne purent pousser le bouchon plus loin et se retrouvèrent le bec dans le vin blanc ! L'ennui gagnait les travées.
Savoir enfoncer le clou, maintenir la pression et la concentration seront les prochaines étapes pour cette génération prometteuse.

    La suivante l'est tout autant. Elle poursuit son apprentissage dans le très exigeant niveau ''Balandrade''. Beaucoup leur annonçaient déconvenues et défaites humiliantes. Il y en aura peut-être car c'est la loi du sport où on croise toujours plus fort que soi quand on accepte de voyager loin. Mais oser affronter les meilleures équipes de l'Île de France et sortir vainqueur des deux premières confrontations à domicile laisse entrevoir des lendemains qui chantent pour le club centenaire.

    La bataille que livrèrent les juniors à leurs homologues de Brétigny sur Orge fut exemplaire. Ils répondaient par leur enthousiasme, leur courage et leur volonté à la puissance adverse. Ils durent marquer 3 essais pour l'emporter sur la terrible arithmétique du jeu au pied. Ils venaient de torréfier l'orge et la malterie se mettait au diapason de la cérémonie par des effluves des plus agréables pour l'esthète local.

    Leur bonheur faisait plaisir à voir et force et de reconnaître que ce jour-là, ils proposèrent bien plus de jeu et de mouvement que leurs aînés ... Ainsi, dans les plaines de Beauce, les futures pousses sont prometteuses. La moisson s'annonce bonne quand on observe le blé en herbe. Fasse qu'ils puissent rester au pays pour grandir sous le maillot rouge, celui qui fait chanter le cuir et s'évertue à chaque combat à dépasser la terrible loi de la masse musculaire et des kilogrammes surnuméraires.

    C'est ainsi qu'on est joueur de Pithiviers pour la vie. La Bande devra se méfier de cette force qui soulève des montagnes dans un paysage où il n'y a pas le plus petit relief à l'horizon beauceron.

Pitochement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

kevin 22/01/2010 15:26


Il sont superbe tes articles sur le rugby bernard!!   a samedi


BR 23/01/2010 09:59


Merci Kévin.

Sache qu'ils sont d'autant plus faciles à écrire qu'ils décrivent une victoire, un beau combat, un match intense.
Alors, tu sais ce qu'il te reste à faire, force ta nature et AVANCE !

Seule la victoire est BELLE !