Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Le vide sidérant des chaînes d'information en continu.

La focalisation totalitaire.


 

 

Les récents événements de Toulouse ont une fois encore permis aux chaînes d'information de dévider en continu, de manière ininterrompue, le vide absolu de leur absence de distance et de contenu. Tenir l'antenne, fabriquer une assuétude morbide au voyeurisme le plus sordide, prendre les spectateurs dans les rets de l'émotion qui retire tout espace à l'esprit critique, au recul, à la réflexion.

 

Le nerf optique, chez l'homme moderne, est devenu le seul vecteur efficace pour la compassion, l'indignation, l'information. Voir pour croire, voir pour s'intéresser, voir pour en parler. Le téléspectateur est un voyeur malsain, une mouche qui tourne autour des plaies purulentes de notre société qui dérape. Il est enchaîné à son téléviseur quand le cirque médiatique installe son Barnum sur le lieu même du monstrueux dérapage.

 

Rien ne sera épargné à ceux qui ne peuvent se passer du réflexe hideux d'ouvrir leur interrupteur. Tout est filmé en leur nom. La détresse des victimes, les commentaires absurdes des voisins, les propos creux et insipides des curieux, les mouvements des forces de l'ordre, les déplacements des véhicules, … Rien vraiment de la réalité d'un drame qui a besoin de discrétion et de pudeur.

 

Alors, pour donner un peu de rythme et disent-ils, de profondeur de champ, il y a encore le défilé des experts, ce virus ratiocinant des malheurs en tous genres. Ils déblatèrent sans trêve ni repos, ont toujours quelque chose à dire en affirmant au préalable qu'ils manquent d'informations. Nous sommes rassurés, ils parlent sans savoir mais ils le font avec expertise !

 

Tout cela à vrai dire eut pu se dérouler sans images puisque celles-ci sont totalement inutiles, parfaitement dépourvues de contenu explicite. Pourtant cette radio filmée est ce qui attire des millions de moutons beuglants, de braves gens scandalisés, de citoyens sidérés. Ils se font une opinion, pensent-ils, lorsqu'on leur offre un produit fabriqué justement pour qu'ils n'en aient pas d'autre en dehors du discours officiel qu'il faut avaler bouche bée et yeux écarquillés. Il y a quelque chose d'hypnotique dans cette étrange lucarne qui tourne en boucle.

 

Dans ce contexte de conditionnement collectif, toute intervention officielle, toute allocution sentencieuse est d'une redoutable efficacité dans ces cerveaux anesthésiés par l'ampleur du drame et par la qualité indéniable de ce lavage de cerveau. Les chefs le savent, ils se délectent de ces situations qui redorent des blasons bien ternis jusqu'alors.

 

Il faut alors faire assaut de compassion, de componction, de commisération. Tout est bon dans les émois du cœur, les élans de solidarité, les vagues de soutien et de pitié. Le pathos d'abord, les larmes de crocodile, les faces de circonstance, les trémolos dans la voix, le visage figé, le teint blafard ; avec quelques jolies grimaces, celui qui tient le pouvoir s'assure une formidable campagne de promotion et de sympathie.

 

Alors, on se donne la main. Chaînes d'information en boucle et pouvoir en place se mettent d'accord pour jouer une tragédie magnifique, pour offrir des heures ininterrompues d'antenne où tout un peuple va vivre au rythme de son chef. Les publicitaires n'oublient pas de réclamer leur part du gâteau, l'heure est épouvantable mais pas assez pour oublier les contingences matérielles, les bonnes vieilles recettes du mercantilisme. Il ne faut pas exagérer tout de même.

 

La France sort de l'une de ces grandes cérémonies médiatiques. La messe a été parfaitement orchestrée, il y a eu de la virtuosité dans la gestion de la crise. Nous en verrons bientôt les effets sur les sondages. Le rapport de force a sans doute subi les effets de ce tsunami de la raison. Pauvre monde de voyeurs décérébrés !

 

Télescopagement vôtre. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Janice 26/03/2012 11:23


Ah ah les chaînes d'informations en boucle ... ;o)) A l'origine, elles sont utiles pour tous ceux qui travaillent à des pas d'heures ou qui n'ont pas des horaires fixes et "normaux"; ce qui leur
permet de  choper les infos quand ils le veulent ou quand ils le peuvent... Sinon, en boucle, comme ça, on ne regarde pas vraiment; ou on n'a que ça à faire ...


Mais comme ça s'est passé ces derniers jours et que justement, il ne se passait rien, c'était en effet, parler pour ne rien dire ;)


Bonne journée c'est Nabum

C'est Nabum 26/03/2012 21:30



Janice


L'information est devenue spectacle !


le spectacle n'aime pas surprendre, il faut répéter sans cesse les mêmes choses pour rassurer paradoxalement quand il y a un fait grave !


La boucle est alors la forme préféré de cette curieuse ambivalence. Étrange ?



Kakashi 24/03/2012 13:41


Sinon 100% d'accord avec vous sur le contenu de ce billet.

C'est Nabum 24/03/2012 14:57



Kakashi


 


J'en suis ravi.


L'insurrection citoyenne vous laissera tranquille alors ...



Kakashi 24/03/2012 13:38


Plus sérieusement Nabum, je ne suis ni pro ni anti communiste ou socialiste.


J'suis en train de lire en ce moment le programme du Front de Gauche, et je vois des solutions qui me plaisent et d'autres moins.


Quand j'aurais finit de lire l'intégralité du programme, je vous dirais les points ou je n'ai pas accroché.


Bon wee à vous.

C'est Nabum 24/03/2012 14:56



Kakshi


 


Je ne suis pas non plus au Front de Gauche mais j'ai choisi le meilleur candidat !


Les autres manquent singulièrement de talent


C'est l'homme qui emporte mon adhésion et sa science du discours



Kakashi 24/03/2012 13:23


Que faire ?


Imposer une 6ème république, décidée, construite et imposée par la gauche afin de retrouver un peu de rigorisme social nécessaire en ces temps de crise économique et de spéculation qui affâment
les peuples, autour du culte d'une personnalité : Mélanchon.


Cela permettrait également aux étrangers d'imposer leur point de vu au Français en les faisant voter et leur permettant de présenter des élus potentiels aux élections municipales.


On ne recevrait pas le Daï Lama, cet intégriste Bouddhiste titulaire du prix nobel de la Paix (encore une machination Capitaliste), qui prêche l'aliénation de l'esprit par la religion, puis on
ferait les yeux doux aux Chinois en souvenir du bon vieux temps de Mao.


Les manifestants "racistes" (dixit Mélanchon) qui croivent en un Tibet libre seraient alors sérieusement villipendés par les Forces du "désordre".


Dans cette 6ème République humaniste, les personnes malveillantes y trouveraient bon compte, se déclarant victime et on leur donnerait raison. 


On renforcerait nos liens diplômatiques avec certains Pays d'Amérique du Sud et Cubain.


Et on tiendrait tête enfin aux Américains, lui préférant l'ami Russe (en souvenir du bon vieux temps également ;).


Bon allez j'arrête de vous taquiner !;)


 

C'est Nabum 24/03/2012 14:55



Kakashi


 


Vous venez me taquiner sur un sujet qui m'est cher


Une République démocratique, pourtant si nécessaire ne devrait pas préter à rire.


J'accepte vos railleries et je ronge mon frein


 


Prenez garde à l'insurrection citoyenne !



ALEA JACTA EST 24/03/2012 08:12


Bonjour Cnabum....Excellent billet.


J' ai connu une situation médiatique similaire en Espagne après les attentats de Madrid.Certaines chaînes misaient surtout sur l' émotionnel ( torrents de larmes cathodiques) et très peu sur l'
analyse des simples faits.


Auparavant on avait eu droit au 11 Septembre, et à la guerre du golfe sur " feu la 5" ( excellent sketche des inconnus sur le néant informatif qui occupe le temps d' antenne de manière
 ininterrrompue), etc.....avouons qu' il y a déjà une certaine tradition télévisuelle à ce sujet.


En même temps, je vais me faire l' avocat du diable 2 minutes: les chaînes alimentent les instincts voyeuristes de la population car il y a une demande dans ce sens...il suffirait que le
spectateur change de chaîne ou éteigne son poste, mais on sait que ce n' est pas le cas...Une chaîne qui ne ferait pas de couverture en "continu" perdrait de l' audience et donc de l' argent.Donc
ce comportement nous ramène à nous-mêmes et à notre culture, et on peut regretter que les médias caressent leur public dans le sens du poil sans essayer d' aborder ces thèmes avec décence et
maturité.


On est en pleine information-spectacle et malheureusement les télés n' aident pas à éduquer les gens ni à respecter certaines valeurs...


C' est business business...


Bon WE


 

C'est Nabum 24/03/2012 08:59



Alea Jacta Est


Vous venez de citer les évênements qui m'ont fait définitivement fuire l'information télévisuelle qui est un spectacle inutile et vide, sans contenu ni analyse et qui pousse le téléespectateur à
être un voyeur malsain.


 


SEules la radio et la presse écrite peuvent nous permettre d'échapper à ce piège et encore, une radio seulement France Culture, car toutes les autres sont devenues des copies sans image de ce
travers affreux. Quant à la presse écrite, il faut la trouver su rle web, car l'argent a corrompu les journaux nationaux.


Nous sommes trop peu nombreux à échapper à cette machine infernale à broyer la conscience et l'esprit critique. Que faire ?