Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Les Révolutions qui déchaînent ...

Du Jasmin aux Pyramides sans passer la mer.




L'appel de la Liberté semble toucher des peuples qu'on nous disait fait pour la tyrannie. Nous avons d'ailleurs failli laisser passer ce joli vent de liberté si notre encore Ministre des relations extérieures avait envoyé nos merveilleux gens d'armes soutenir le tyran tunisien. Il est vrai que la dame souhaitait conserver ses petits voyages privés, ses vacances économiques et ses déplacements sub-soniques …

De ce qui se trame de l'autre côté de notre mer intérieure, nous ne retiendrons que la collusion qui existait entre nos représentants, d'une nation théoriquement démocratique et les potentats d'un pouvoir sans partage. De là à ce qu'il y ait confusion des pratiques, je ne ferai qu'un pas qui n'a pas même le mérite d'être de géant !

Mais cet air de liberté va poser des problèmes intérieurs qui me semble nécessaire d'aborder avec lucidité. Ce qui se déroule à deux brassées de nous aura évidemment de grande répercutions sur notre politique nationale. Il ne faut pas se voiler la face (étrange retour des choses !) et poser clairement les problèmes qui ne manqueront pas de s'imposer si la contagion gagne de proche en proche nos chasses gardées d'Afrique.

Évacuons d'un trait de plume les petits soucis familiaux de nos dignes représentants qui ne trouveront plus résidences à leur goût pour des congés impayés bien mérités. Il y a encore des possibilités plus lointaines, Monsieur Coppé a montré le chemin, lui qui n'a pas hésité à passer villégiature en territoire idéologiquement hostile. Cuba et quelques autres destinations demeurent encore accueillantes jusqu'aux prochaines révolutions populaires !

Il y a beaucoup plus à se soucier du financement complémentaire des prochaines campagnes électorales. Les bons amis peu regardants, même s'ils prennent une juste et mérité retraite avec quelques subsides, ne prendront pas sur leurs cassettes personnelles les petites sommes qu'ils avaient pris l'habitude de verser à leurs bons amis Français. Heureusement il y a encore des Lilianes à plumer pour maintenir le train de vie des grands partis de ce pays !

Le plus préoccupant au demeurant c'est l'exemple désastreux que ces peuples pourtant si peu éduqués à la subtilité démocratique vont nous donner. Ils réclament Liberté et Honnêteté, Transparence et  Contrôle. Ils se bercent d'illusion où ils risquent, le cas contraire de miner notre politique intérieure. Car, ici aussi, des potentats locaux agissent comme le faisaient leurs modèles récemment écartés à coup de pied au séant !

Tous ces élus, représentant d'un peuple dont ils ignorent tout, profiteurs d'avantages inconsidérés, d'escortes sécurisées, de places réservées, de passe-droits et de combines secrètes, tous des dignes élèves des en Ali et consort (qu'on sort aussi ), vont devoir trembler pour les innombrables petits extras dont ils jouissent au quotidien.

Le bon peuple Français pourrait lui aussi réclamer un grand vent de liberté et de purification éthique. Il y a un risque de contagion de l'exigence morale que nos profiteurs de droite et de gauche devraient considérer avec la plus extrême prudence. Heureusement ici, les forces de l'ordre établi sont parfaitement entraînées et d'une rare efficacité pour disperser la foule. Les médias sont aux mains d'amis qui sauront ne pas relayer les appels à l'émancipation citoyenne et les réseaux sociaux sont réservées aux futilités les plus  inoffensives qui soient !

Nous sommes encore loin de connaître ce vent de liberté qui souffle à deux pas de nous. La contagion n'est pas pour demain. Dormez tranquilles, mesdames et messieurs nos élus, vous avez bien verrouillé le pays.


Nord-Méditerranéennement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article