Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Lille, métropole du Sud-Ouest

De la démocratie sportive.


La Géographie de l'absurde.


 


Les fédérations sportives sont les plus beaux exemples de négation de la démocratie. Le pouvoir y est accaparé par de dignes et vénérables personnages qui profitent d'un système de captation des voix qui leur garantit une élection sans vague et sans opposition.

Le récent feuilleton ubuesque de cette déshonorante équipe de France de football atteste de la rupture radicale qui existe entre la base et la stratosphère des instances dirigeantes. Monsieur Thiriez, président de la ligue,  a même, dans un instant rare de lucidité, évoqué la nécessité d'élargir le droit de vote fédéral aux licenciés de la base.

Cette proposition devrait s'appliquer à notre bien trop tranquille Fédération Française de Rugby où la décision d'en haut n'est pas amendable, pas critiquable, pas modifiable. Le pouvoir de ces messieurs est absolu et l'iniquité demeure la règle à moins que ce soit le copinage, le renvoi d'ascenseur, la préférence régionale, l'intérêt supérieur de la discipline ; toutes ces jolies formules qui renvoient le plus souvent à une procédure opaque et secrète.

Reprenons ce que je sais d'un dossier dont la transparence ne me permet pas d'en connaître beaucoup. Le club de Lille Métropole évoluant en Fédérale Une (troisième niveau national au Rugby) a été épinglé comme tant d'autres par le gendarme financier : la DNACG (direction nationale d'aide et de contrôle de gestion). Pour ce club, le déficit incriminé était de 10 000 euros, somme dérisoire en comparaison de ce qui se passe réellement dans de nombreux autres clubs, plus malins, plus adroits, plus préservés aussi. La DNACG a donc condamné Lille a une rétrogadation administrative en fédérale 2.

Le Lillois n'est pas du Nord pour rien. L'injustice était flagrante, les dirigeants ont porté l'affaire en conciliation  devant le Comité National Olympique du Sport Français (CNOSF). L'organisme suprême du sport a donné raison à la fédération et c'est finalement le tribunal administratif qui a  rendu sa place et ses droits au club nordiste qui jouera en Fédérale 1 lors de la saison 2010 - 2011.

Mais voilà, nous sommes dans la principauté d'Ovalie. Les pardessus ne portent pas des « Borsalinos « mais ne plaisantent pas pour autant avec leur autorité. Les rebelles sont impitoyablement traités, parfois par des moyens qui n 'honorent pas l'équité sportive. La décison souveraine actée, nos gentils dirigeants ont sorti de leur chapeau mou, un tour dont ils ont le secret.

Lille, n'a pas été placé dans le groupe 1 de ce niveau : groupe régional qui est composé des clubs de Bobigny, Nevers, Orléans, Saint Nazaire, Annecy, Bourg en Bresse, Mâcon, Dijon, Montluçon, Suresnes, Strasbourg et Massy. C'eût été trop facile et trop conforme à la justice. Il fallait bien que nos hommes punissent les indignes qui ont osé défier leur pouvoir.

Lille se retrouve par la terrible force de ce pouvoir sans opposition propulsé dans le groupe 4, groupe régional du grand sud ouest. Je vous laisse juge (formule qui n'a guère sa place dans notre fédération) des jolis voyages qui attendent les gens du nord. Mauléon, Lannemezan, Figeac, Tournefeuille, Saint Jean de Luz,  Orthez, Tyrosse, Castané, Cahors, Lourdes et Oloron, excusez du peu !

Vingt et un mille kilomètres au compteur, des frais hôtelier à n'en plus finir, une rétrogradation presque certaine avec la fatigue des voyages et la difficulté de cette poule et peut-être un risque de blessure avec ce surcroît inadmissible de fatigue. Messieurs les dirigeants fédéraux, vous répondrez de cela si ce malheur venait à arriver !

Voilà le résultat d'un système verrouillé qui donne tout pouvoir à de petits barons qui n'agissent plus au nom de leur sport mais en fonction de critères qui échappent totalement à la lecture de l'honnête homme.


Ch'timiColériquement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DUSSART Patrick 26/08/2010 10:06



QUE DIRE DE PLUS ! ! !


"UN SPORT DE GENTLEMEN DIRIGE PAR DES VOYOUX"


ONAPAYEPOURLEDIREMENT VOTRE



BR 26/08/2010 11:16



Patrick


Chaque jour nous payons la liberté de dire ouvertement notre opinion dans ce petit microcosme où les pratiques ne sont ni transparentes, ni avouables.


Le sport est bien loin, les masques tombent et j'ai honte de ce pouvoir là.


Démocratiquement leur.



Hubert Pottiée 26/08/2010 09:52



J'apprécie ce commentaire, toutefois il est bon de préciser que ce n'est pas la CNOSF (qui s'est rangée derrière la DNACG), mais le Tribunal Administratif qui nous fait droit à notre demande.


Cela étant dit, le réel probléme de cette poule du S-W pour nous Chtis, est un probléme d'argent. En effet l'avion sera plus confortable et moins fatiguant que le bus (20 heures aller-retour pour
Montluçon!).


Nous aurons de belles affiches au stade des Ormes! Rendez vous compte: Lourdes, Orthez, Tyrosse, Castanet, Lannemezan, Morlaas, Saint Jean de Luz...


Et les joueurs sont ravis d'avoir en face des équipes supposées plus fortes (à démontrer). C'est un aspirateur vers le haut!


Reste plus qu'à trouver le pognon, on s'y attelle, croyez moi.


Hubert


Dirigeant du LMR



BR 26/08/2010 11:14



Hubert


 


Grâce à vos lumières, l'article est corrigé.


 


Le problème financier est un prêté pour un rendu de la part de nos dirigeants éclairés. Quand un club estépinglé pour de petites difficultés pécunières, il faut agraver son sort pur ne plus qu'il
s'en remette.


C'est un vulgaire coup de chausson sur club à terre, celà mérite radiation des coupables !


 


Mais le pire, ce sont les difficultés sportives, la fatigue et les risques de blessure après de si long trajets qui se feront, je suppose, en bus. Ce n'est plus de l'incompétence, c'est un acte
potentiellment criminel.


 


Il faut le dire et le faire savoir


Véritablement vôtre



Chouchoune 26/08/2010 08:27



Le CNOSF a confirmé la présence de Lille en Fédérale 2.


 


C'est le Tribunal Administratif de Lille qui a (provisoirement) rétabli le LMR en fédérale 1 en arguant que la DNACG n'était pas compétente pour juger les clubs amateurs. Cette décision est
suspendue à un jugement sur le fond du dossier par ce même tribunal.



BR 26/08/2010 11:10



Merci Chouchoune, correction est faitte grâce à vous.


Cette erreur prouve pourtant combien le dossier est opaque et que notre fédération sait parfiatement communiquer.


Il faudrait une vraie enquête pour comprendre pourquoi la fédé veut la peau de Lille après l'avoir défendu et soutenu auparavant. Les mystères de notre pouvoir sont impénétrables.


 


Merci encore


 


Correctivement vôtre