Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

ON NE DEVRAIT JAMAIS QUITTER SA DORDOGNE !

Les gens sont méchants …




Les gens sont mesquins et souvent méchants. Ils n'hésitent jamais à montrer du doigt celle qui a réussi, qui s'est élevée à la force du poignet pour gravir un à un les plus hauts échelons de la gloire. Une dame, dont on taira le nom, fille d'un ancien arbitre international de Rugby, c'est vous dire si elle a été éduquée au plus près des valeurs de rectitude, de respect et de simplicité, a eu à souffrir de la vindicte populaire.

L'affaire ne constituerait qu'une simple affaire de jalousie si elle n'avait franchi les limites de la Dordogne, ce charmant département qui fait la part belle à la balle ovale, à la gastronomie et la douceur de vivre. Mais, voyez-vous, il est fort rare que les mesquins prennent de la hauteur dès qu'il s'agit de crier leur haine à celle qui a réussi et qui appartient à ce qu'on nomme à l'anglo-saxonne la « jet set ».

La dame, harassée de travail a souhaité s'éloigner de sa France natale. Profiter de ses congés de Noël pour goûter bonheur exotique en compagnie de celui avec qui elle a convolé. Leur union ne bat pas de l'aile malgré leur travail commun chez le même patron exigeant. La dame a un grade supérieur mais ne lui en tient pas rigueur.

C'est cette rigueur qui lui fait défaut quand elle accepte un petit service de la part d'un obligé. On ne pense pas à mal quand un ami s'arrête et vous propose de vous mener un petit bout de chemin sur le tracteur de la ferme. Alors pourquoi s'indigner quand le tracteur se fait aéroplane ?

Mais ce qui paraît naturel dans les douces limites géographiques de notre belle Dordogne devient un peu plus compliqué de l'autre côté de la Méditerranée. Qu'il y ait toujours un grain de sable qui vienne se glisser dans le bel ordonnancement de vacances économiques n'a rien de surprenant dans ces régions arides. La dame ignorait qu'un canard enchaîné eût pu se mêler de ses transports amoureux !

Avant qu'elle ne prenne du galon, on l'appelait la Grande muette. Elle prit l'habitude de s'aéroporter et d'aller de ci de là à la pale ou au réacteur. Adepte de la réaction, elle ne rechigne pas à appliquer à son petit confort sa doctrine politique. Mais ce qui restait tout à fait confidentiel dans son cher département prend une toute autre dimension quand on se trouve à l'extérieur.

Sur le coup, la dame ne fit pas preuve de diplomatie. Elle mentit avant de minimiser ce petit écart qui n'était qu'un saut de puce. Depuis, tant d'autres sots viennent ternir le système de défense et notre dame regrette amèrement de n'être pas restée dans sa Dordogne pour y vivre le reste de son âge à l'ombre d'une ardoise qu'elle n'a pas toujours l'habitude de régler sur ses deniers personnels.

Elle refuse mordicus de démissionner, ne comprenant pas comment on l'accuse d'un crime qui n'est que monnaie courante ou plutôt volante dans sa noble corporation. La dame se débat, elle est en pleine turbulence depuis qu'elle a remis les pieds sur le sol national. Elle multiplie les trous d'air et les maladresses, elle confesse son désir désormais de rester au pays !

La dame oublie en la circonstance de se demander si prendre des vacances est encore une pratique accessible à la plupart des gens qui restent au niveau du sol en Dordogne ou bien ailleurs. Nous ne sommes pas tous des touristes au Maghreb et ce n'est pas parce que toute la classe politique française fit ce choix en hiver que les français au chômage, les smicards, les femmes seules ou les retraités aux petites pensions peuvent se payer ce luxe et le billet d'avion qu'on ne leur offrira pas !

La dame veut rester dans sa Dordogne, eh bien prenons-là au mot et qu'elle y demeure pour pour le reste de son âge. Elle goûtera dans la verdure et sans la mauvaise foi des empêcheurs de s'envoyer en l'air, le bonheur serein de la marche à pied sans escorte officielle !


Tunisiennement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le ch'timi 10/02/2011 19:02



Mon cher B.R...


Dommage qu'elle ne soit pas originaire de cette belle région..sinon, ele pourrait chanter au conseil des ministres..


Ma Normandie


by Chansons populaires


Quand tout renaît à l'espérance,
Et que l'hiver fuit loin de nous,
Sous le beau ciel de notre France
Quand le soleil revient plus doux,
Quand la nature est reverdie,
Quand l'hirondelle est de retour,
J'aime à revoir ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour.

J'ai vu les lacs de l'Helvétie
Et ses chalets et ses glaciers ;
J'ai vu le ciel de l'Italie,
Et Venise et ses gondoliers ;
En saluant chaque patrie,
Je me disais : "Aucun séjour
N'est plus beau que ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour."

Il est un âge dans la vie
Où chaque rêve doit finir,
Un âge où l'âme recueillie
A besoin de se souvenir :
Lorsque ma muse refroidie
Aura fini ses chants d'amour,
J'irai revoir ma Normandie,
C'est le pays qui m'a donné le jour.


 Amitiés et au plaisr de vousl ire sur mon blog..si ce n'est déjà fait ( j'ai un peu la mémoire qui flanche...cela doit être dû aux promesses non tenues de notre petit, mais très petit
tsar..)


bonne soirée


Patrick



BR 10/02/2011 20:23



Patrick


La Normandie, le beurre surtout et parfois la crémière !



Patrick 10/02/2011 15:31



C'est vrai que la Dordogne est un lieu plein de charme. Depuis Paris, l'ancien président y a fait installer une autoroute (gratuite en plus) pour rejoindre sa Corrèze toute proche . . ,
Mais avec en plus la Sarthe, le Périgord, le nord-pas de Calais etc ..., avec ces voyageurs indélicats, de quelque bord politiques soient-ils, tu  as trouvé là, une manière de
REPEUPLER NOS BELLES REGIONS FRANCAISES.
Mais nous verrons alors pousser des aérodromes un peu partout dans l'héxagone.
Moi, j'en connais qui marchent sur les sentes pour mieux garder les pieds sur terre.
exemplairement tien



BR 10/02/2011 20:22



Patrick


 


La honte n'est pas que d'un bord.


À Noël, il y avait foule en Tunisie et tous les candidats à la candidature du PS étaient de ceux-là.


 


J'espère qu'ils viendront marcher avec moi, je sais où les pousser !



Yann 09/02/2011 21:44



Et pour le Sarthois ? un petit mot serait de mise.........



BR 09/02/2011 21:51



Yann


 


Qu'il attende et son heure viendra.


Le billet est écrit. La fonction impose un peu plus de siatnce et de hauteur de vue. Bientôt des conseils des ministres dans des ballons gonflés à l'hélium.


 


Si d'aventure ils oublaient de descendre, nul ici-bas n'en serait fâché.