Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Quand deux Bernard s'énervent ...

Bonjour Cher ami compagnon d'œnologie ...



Si j'entends que l'école ne permet plus de siffler la fin de la partie pour tout le monde et en même temps, je pense qu'elle n'est pas la seule incriminée.

En effet, les parents sont également fautifs ! A l'heure du bilan, ils font souvent défaut et pourtant ce seront les premiers à râler quand le moindre petit dérèglement apparaitra ... conséquence certaine de notre société vouée intégralement au "je prends-je jette".

Prenons l'exemple de bénévoles, au sens noble du terme, dirigeant un club de rugby cher à tous ... Mais quelle idée ont ils eu à essayer de convaincre des parent à venir à une assemblée générale afin qu'ils portent et tirent dans le sens de la pérennité de cette association ??? Certainement un moment de folie ... ou de lucidité extrême ! Pour autant nos chers parents n'ont pas daigné se déplacer ! A charge pour eux en septembre de considérer le peu de place pour leurs enfants pour la pratique de notre sport.

Comme toi, je constate que certes l'école ne joue plus tout à fait son rôle notamment en ne portant plus les valeurs qui fondent une société. Mais les personnes qui composent cette société, à de rares timbrés ou illuminés comme toi et moi, ne jouent plus le jeu non plus.

Je suis à cette heure dégouté de l'absence des parents à notre AG ... mais comme je considère le combat juste et de droit : je serai loyal envers la cinquantaine de personnes présentes.

Je te souhaite un pèlerinage heureux et plein d'expériences forcément enrichissantes !


Dépiteusement votre !

 

La réponse est nécessairement complexe.

 
004 small
Pour l'école, je crois qu'il y a eu confusion entre le nécessaire apport de 1968 sur un pays sclérosé et cette illusion de la liberté individuelle plus forte que les impératifs collectifs. Les parents ont semé le trouble dans l'ordonnancement trop rigoureux de l'école et ont mis à bas les fondements de notre institutions. l'intérêt de nos petits chéris étant bien sûr bien plus important que celui du groupe classe. Puis tout allant dans le sens du Grand N'importe Quoi, les tenants de la société de l'égoïsme ont compris tout ce qu'ils avaient à tirer de ce désordre affligeant.


Pour notre AG, il faut noter la présence assez significative de nos seniors. Comme par hasard, j'ai programmé un entraînement et les douze joueurs présents à ce RDV sont venus tout naturellement. La date était particulièrement mal choisie. Il faut que l'AG se déroule alors que l'activité n'est pas totalement terminée. Pour l'école de Rugby, la veille des Galympiades par exemple.

Nous avons vécu un moment particulièrement significatif sur l'image de notre club.
- Absence du Maire et de son adjoint aux sports
- Absence du comité départemental
- Absence du comité régional
- Absence d'un représentant du CJF
- Absence du torchon local

Nous ne sommes rien et on nous le démontre avec force. C'est de ce mépris complet que nous devons tirer notre force et notre pouvoir de nuisance. C'est une déclaration de guerre et je compte bien la mener avec ton aide je suppose et une énergie décuplée. Que cette réponse circule par mail par exemple pour affirmer notre colère et notre détermination à faire vivre un club dont tous ces gens se moquent.

Nous savons utiliser la communication moderne, nous allons peut-être mourir mais nous accompagnerons dans notre chute ces pauvres gens plus connus pour leur incompétence que pour la qualité de leurs actions.



Opiniatrement vôtre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article