Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Scolairement vôtre.

Interrogations écrites.

 

 


    L'année où l'état supprime la formation pédagogique, il est juste de s'interroger sur l'école et de poser les questions incontournables sur son fonctionnement au quotidien. Si j'en ai oublié, n'hésitez pas à me les joindre en commentaire. Merci.

Faut-il être un puits de science pour enseigner ce qui coule de source ?
La satisfaction des élèves ne se mesure-t-elle qu'aux seuls succès aux examens ?
Le niveau ne monte-t-il qu'à coups de statistiques flatteuses ?
Le passage du tableau noir au tableau blanc marque-t-il la fin d'une certaine société ?
Qu'est ce que la discipline : une matière enseignée ou un ordre établi ?
Pourquoi tant de retenues alors que les élèves ne savent plus compter ?
Le poids du cartable est-il inversement proportionnel à celui du savoir ?
Les heures consacrées aux devoirs sont-elles défiscalisées ?
Un élève doit-il présenter ses papiers d'identité lors d'un contrôle ?
Une maîtresse est-elle aussi une femme fidèle ?
Le mètre étalon est-il un pédagogue pédophile ?
Un maître est-il habilité à prendre des mesures ?
Un bon conseil de discipline est-il suivi d'effets ?
Pourquoi appelle-t-on conseil une sentence disciplinaire ?
Au collège, pourquoi tant de conseils et si peu d'applications ?
Faut-il un stylo à cartouche pour écrire des mots qui tuent ?
À quoi sert un tuteur pour une mauvaise graine ?
Si le professeur professe, que fait l'élève ?
Les feuilles doubles sont-elles réservées aux redoublants ?
Pourquoi la fiche de suivi précède-t-elle le mauvais sujet ?
Pourquoi à chaque relevé mes moyennes baissent-elles ?
Une bonne correction laisse-t-elle des traces ?
L'heure de cours serait-elle plus longue sans sonnerie ?
Peut-on s'appuyer sur le dossier d'un élève ?
Faut-il établir des rapports avec tous les élèves ?
La correction rentre-t-elle dans le champ disciplinaire ?
Un professeur qui écrit dans la marge est-il un marginal ?
Une composition se doit-elle d'être notée ?
En classe, est-ce que tricher c'est bien jouer ?
Doit-on souffler sur un élève qui s'éteint ?
Est-il possible d'apprendre sans comprendre ?
Comment compter sur ses doigts quand on lève la main ?
Peut-on présenter l'ardoise à des enfants déshérités ?
Un petit peu de blanc est-ce mieux qu'un grand coup de rouge ?
Le classement existe-t-il en dehors du classeur ?
En Angleterre, la marge est-elle à droite ?
Quelle est la forme des carreaux pour les élèves écossais ?
Pourquoi l'adjoint du Principal ne s'appelle-t-il pas l'Essentiel ?
Pourquoi l'administration ne met-elle pas toutes les bourses dans le même panier ?
Une mauvaise note peut-elle provoquer un couac ?
Un professeur qui distribue les notes est-il aussi un chef d'orchestre ?
Le bulletin de l'élève remplace-t-il sa feuille de paie ?
Y-a-t-il des analyses lors des examens ?
Un cancre a-t-il le cœur à sourire sur une photo de classe ?
Se ranger suffit-il à maintenir l'ordre ?
Une colle permet-elle de mieux fixer les élèves agités ?
Après une réprimande un élève retient-il mieux la leçon ?
La règle de trois permet-elle de comprendre le débat sur les retraites ?

    Instituteurement vôtre.

 

Les copies seront ramassées au retour des vacanes.

Merci

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mjo 21/10/2010 15:47



...et s'il faut parler une langue pour la bien connaître, à quoi bon s'embrasser ?


Brassenssement tienne...



BR 21/10/2010 17:43



La langue pousse à la poésie, aux mots doux et tendes, aux gentillesses.


Parfois, elles se fait vipère et attaque, moque, dénonce.


Et puis elle s'enroule et se tourne plusieurs fois dans une autre bouche, mais ça, c'est une autre hiistoire et je ne voudrai pas manier la langue de bois moi qui n'y suis guère !


 


Confusément vôtre