Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Silence …

Il n'y a pas que le rugby dans la vie …

silence.jpg


    La neige et son magnifique manteau blanc …

    Une surprise et une inaction qui pèse.

    Pendant ce temps, la vie voudrait continuer mais pas pour Hakim, mort au lycée parce que la violence est devenue banale, parce que porter un coup à un camarade est devenu un jeu.

    Le discours quotidien est fait de :

        « Je vais te tuer ! »
        « Toi, t'es mort ! »
        « Touche-moi pas ou je te tue ! »
4233934700_5f1ed03df2.jpg
    La poésie des mots les conduit un jour ou l'autre à la beauté tragique du geste …

    Et le sport dans tout ça ?

    Il est effacé du quotidien de ces jeunes gens. Refus des structures, refus de la discipline, refus de l'encadrement d'adulte. ..

    Quand allons-nous revoir l'organisation du sport à l'école ?
877837858_9ea5d5b954.jpg
    Sur un tapis ou sur un terrain, le respect de l'autre dans la confrontation réglementée est mis en avant. Le Rugby fut une école de la vie. Dans les Lycées agricoles, il fait partie de l'enseignement. Celui qui n'a jamais observé l'ambiance qui règne dans ces établissements ne peut l'imaginer. Des jeunes souriants et détendus qui disent bonjour aux inconnus de passage, inimaginable dans nos collèges et lycées.

    Il y a tant à dire sur cette sinistre affaire.

    Son exploitation politique a provoqué ma colère et j'invite ceux qui veulent aller plus loin, à me lire sur un espace plus militant.


    Un lycéen tué, une agression aussi banale qu'épouvantable qui réveille le réflexe de nos dirigeants : l'exploitation à tout prix ! Le malaise social, les problèmes culturels, la difficulté à accepter l'autre, la perte des repères, tout peut donner sens à ce drame. Pourtant, la priorité ministérielle demeure l'utilisation du fait divers au service du pouvoir.

    Une famille souffre et rien ne remplacera celui qui est parti. La douleur sera leur lot quotidien, il faudra, un temps, y ajouter le feu des projecteurs. Rien n'épargne les pauvres gens quand l'intérêt supérieur de l'état est en jeu.


    À suivre sur : http://www.lepost.fr/perso/c-est-nabum/
    Bon dimanche de réflexion à tous ceux qui ne pratiqueront pas leur sport préféré.

    Sportifetcitoyennement vôtre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean Claude TERRAL 12/01/2010 20:44


BONJOUR. JUSTE UNE PENSEE QUELQUE PEU PANSEE SUITE A L AGRESSION A COUTEAUX TIRES DU JEUNE HAKIM D UNE POIGNE "hard".POUR QUELQUES MOTS ECHANGES...UN SIMPLE ..FERME TA (la=GUIOLE AURAIT
SUFFIT...... VOUS CITEZ DANS VOTRE CHRONIQUE ...AVEC UNE CERTAINE POESIE...LA NEIGE ET SON MAGNIFIQUE MANTEAU BALNC...PERMETTEZ MOI D AJOUTER QU AU RECUEILLEMENT DANS  CE LYCEE LE
LENDEMAIN...LA COUR SCINTILLAIT DE L(armes blanches)....IL EST EVIDENT QUE LE RESpaix DE  L AUTRE N EST PLUS EN VOGUE DANS CE SIECLE.....................QU IL EST LOIN LE TEMPS OU JE RENTRAIS
DE L ECOLE PORTANT  DES MARQUES (sur les joues)..MERCI MR LE PROFESSEUR....MAINTENANT LES ENFANTS PARTENT A L ECOLE AVEC DES MARQUES.QU ILS PORTENT......(sur leurs vetements)....QUEL ETRANGE
CHEMIN DE CROIX QU EST CE SIECLE..IL NECESSITE BEUCOUP DE DEVOTION...MAIS A FORCE  D ETRE DES veaux...NE FINIT T ON PAS PAR ETRE DES truies !!! !


BR 12/01/2010 20:53


Je crains qu'une certaine confusion se soit installée par ma faute peut-être.
J'ai écrit un article sur l'agression de ce pauvre hakim et son exploitation malheureuse de nos politiques sur
http://www.lepost.fr/article/2010/01/10/1878973_le-reflexe-memoriel-pour-hakim.html
Sur mes chronqiues-ovales, j'ai simplement effectué un lien parce que je souhaite donner à réflechir à mes amis du rugby sans trop leur imposer cependant.
La ligne est fragile et délicate.
Ai-je commis maladresse et manqué de respect ?

Je vous en laisse juge.

Par contre, pour moi, l'iirespect majeur vient de monsieur Chatel qui exploite sans qu'il en tire des enseignements.

Je me teins à votre disposition pour plus de commentaires.