Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques au Val

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Un… Deux… Et trois… C'est trop !

Une qualification qui part en fumée.
4227187232_5216070483.jpg

    Voilà, c'en est fini de nos espoirs de qualification, de notre désir de grandeur sportive. La nouvelle défaite face à nos amis de Pithiviers sonne les glas  (à moins que ce se soit le Tocsin) de notre ambition déraisonnable. En s'inclinant sur le score étroit et injuste de 14 à 20, la Bande a illustré ses progrès et marqué ses limites …

    Pour cette rencontre, je bascule entre des sentiments contraires. Fierté et colère. Satisfaction et désespérance. Espoir et Pessimisme. Le sport n'est pas grand chose, une petite parenthèse dorée dans la vie d'homme que vous allez connaître. Pourtant, les traces que vous y laissez vont durablement construire l'adulte que vous serez.
4230221061_d667d722b9.jpg
    Pour beaucoup d'entre-vous, le chemin accompli est formidable. Vous avez découvert l'autre en dépassant vos propres limites. Vous avez acceptez la discipline collective tout en y ajoutant votre talent individuel. Vous avez grandi et après la défaite, vous étiez effondrés par la déception à l'image de votre capitaine, fou de rage et de tristesse mais parfaitement digne.

    Le message est passé et vous devez être fiers de ce que vous avez accompli. Pendant toute la partie, vous avez dominé les débats, tenté bien plus que vos adversaires, jamais renoncé à jouer malgré maladresses, fautes et inefficacités bien naturelles à ce niveau. Je préfère ce qui échouent , forts de leurs convictions à ceux qui finissent par triompher des faiblesses de l'autre. C'est une philosophie de la vie qui ne vous placera pas toujours du côté des vainqueurs, mais quand vous le serez ce sera vraiment grâce à vous !

    Mais un groupe humain est un ensemble hétérogène et des camarades sont encore à mi-chemin. Un blocage, une timidité, une réserve aussi font qu'ils ne s'engagent pas à fond dans leurs actions. Il y a des limites techniques certes mais ce n'est pas à celles-ci que je pense. Je gronde contre ce mur derrière lequel il se cache. Cette impossibilité à s'engager pleinement, totalement dans le jeu, dans l'action, cette retenue dans l'engagement, cette posture périphérique qui les écartent de la partie, les empêchent d'apporter une contribution plus grande.
685991273_0c26444f3b.jpg
    Ceux-là, j'espère qu'ils vont briser cette coquille, cette carapace qui les brident, qui ne les rend ni joyeux, ni enthousiastes, ni performants hélas. Leur engagement n'est pas remis en cause, ils aiment ce sport, ce groupe mais ils n'osent pas se libérer. Ils le feront un jour, j'en suis certain.

    Puis, il y a un problème sociétal qui nous dépasse, une accoutumance à une substance prohibée, un enfermement en soi qui brise le rapport aux autres et à la réalité. Sur le terrain, celui qui n'était pas dans son état normal (quoique !) n'a pas servi le groupe. Pire même, il l'a fait sombrer quand il tanguait. La maladresse, l'irrégularité de l'humeur, la focalisation sur d'autres sollicitations ont provoqué des erreurs si grossières qu'elles renversèrent le rapport de force.

    Alors, pourquoi le laisser jouer me direz-vous ? Simplement pour tenir l'engagement initial que tout garçon présent, quel que soit son talent et sa forme participera un temps convenable à la partie. Je maintiendrais cette posture et j'espère que votre camarde mettra tout en œuvre pour revenir dans la pratique sportive qu'il aime autant que vous mais qu'il n'est pas en mesure actuellement de placer au-dessus de sa regrettable assuétude.

    Nous allons nous donner d'autres ambitions, poursuivre un chemin qui restera à jamais une formidable aventure humaine. Pour grandir, il faudra aider vos camarades qui doutent et entourer celui qui s'égare. C'est la grandeur d'un groupe, c'est ce qui en fait un lieu d'une extrême complexité et c'est ce qui en fait la gloire.
4270850062_464daf38d0.jpg
    Votre groupe n'est pas n'importe quel groupe, c'est La Bande à Jules et à jamais vous vous en réclamerez !

    BandeàJulement vôtre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article